Les véhicules les plus polluants ne circuleront plus dans onze villes de la métropole

Dans Lille, Politique, Transport

© Patrick James / Archives La Voix du Nord

Scroll par là

Lors du der­nier conseil métro­po­li­tain, les élus ont annon­cé la mise en place d’une zone à faibles émis­sions (ZFE) dans onze com­munes de la métro­pole lil­loise à par­tir de 2021.

Le prin­cipe de cette fameuse zone à faibles émis­sions ? Inter­dire tout sim­ple­ment l’ac­cès au coeur de la métro­pole lil­loise aux voi­tures et camions qui pol­luent le plus. A savoir ceux qui arborent la vignette Crit’Air 4 ou 5.

Ils repré­sentent aujourd’hui 23 % du parc auto­mo­bile métro­po­li­tain et sont res­pon­sables de 32 % des émis­sions de par­ti­cules fines dues au tra­fic rou­tier”, détaille Chris­tiane Bou­chart, vice-pré­si­dente de la MEL au déve­lop­pe­ment durable dans La Voix du Nord.

Le onze de départ

Onze villes de la métro­pole lil­loise se sont por­tées volon­taires pour inté­grer cette ZFE à par­tir de 2021 qui reprend gros­so modo le péri­mètre où est appli­quée la cir­cu­la­tion dif­fé­ren­ciée lors des pics de pol­lu­tion aujourd’­hui :

  • Lille-Hel­lemmes
  • Lomme
  • Seque­din
  • Hau­bour­din
  • Loos
  • Faches­Thu­mes­nil
  • Ron­chin 
  • La Made­leine
  • Saint-André-lez-Lille
  • Mar­quette-lez-Lille 
  • Lam­ber­sart

Pour le coup, la cir­cu­la­tion dif­fé­ren­ciée sera effec­tive toute l’an­née, 24 heures sur 24. Des aides pour accom­pa­gner les plus bourses les plus modestes à s’of­frir des voi­tures moins pol­luantes a éga­le­ment été évo­quée lors du conseil de ven­dre­di. Tout comme la pos­si­bi­li­té d’é­tendre la fameuse zone par la suite.