Main Square : tous vos besoins primaires seront satisfaits

Dans Article Sponsorisé, Festival, Lille
Scroll par là

Article spon­so­ri­sé @MainSquareFestival

Ça approche dan­ge­reu­se­ment. Vous y serez peut-être dès ven­dre­di. La quin­zième édi­tion du Main Square Fes­ti­val démarre en fin de semaine. Et pour vous être tou­jours plus agréable, voi­là une liste de connais­sances qui pour­rait vous être par­ti­cu­liè­re­ment utile ce wee­kend.

Et on vous a clas­sé ça par besoin pri­maire, pour que vous vous y retrou­viez plus faci­le­ment.

Dormir

Si vous faites par­tie des bien­heu­reux qui vont faire plu­sieurs soi­rées d’af­fi­lée, sachez que plu­sieurs solu­tion s’offrent à vous : vous pou­vez plan­ter votre tente au cam­ping de la Cita­delle (8 euros la nuit, 20 euros les trois), et vous retrou­ver à moins d’un quart d’heure à pied du site du fes­ti­val. Ou vous pou­vez pro­fi­ter du der­nier départ de TER qui a été bien repous­sé pour l’oc­ca­sion : 2h15 ven­dre­di, 1h40 same­di, 1h14 le dimanche, en direc­tion de Douai et Lille. Ou vous pou­vez ren­trer chez vous en voi­ture. Dans ce der­nier cas de figure, l’as­so Vigi­ca­rotte se fera un plai­sir de vous faire souf­fler dans un petit bal­lon pour vous indi­quer si vous êtes frais et dis­po.

Manger et boire

Sachez que vous avez abso­lu­ment le droit d’ap­por­ter votre propre sand­wich. Si vous n’a­vez pas votre jam­bon-beurre, une bonne qua­ran­taine d’offres de bonne graille vous sera pro­po­sée, et il y en aura pour tout le monde, et tous les goûts. Niveau soif, là, vous n’a­vez pas vrai­ment le droit d’a­me­ner ni votre gourde, ni votre propre fût, mais des fon­taines d’eau gra­tuite seront ins­tal­lées sur le site. Et on vous don­ne­ra, à la pre­mière tour­née, un gobe­let consi­gné qui devrait vous faire tout le fes­ti­val.

Recharger

Quand on fait un fes­ti­val, a for­tio­ri sur trois jours, il faut pré­voir le coup : rechar­ger son por­table, pour com­men­cer. Chose pos­sible si vous avez un casier (à l’en­trée sur site), fer­mé à clé, doté d’une prise élec­trique bien pra­tique. Rechar­ger son bra­ce­let à bière cash­less, ensuite. On vous rap­pelle pour les novices que l’argent liquide ne cir­cule pas sur le fes­ti­val. Tout le monde a un petit bra­ce­let qui lui per­met de régler ses consom­ma­tions. Et comme c’est un bra­ce­let, on ne risque pas de le perdre. Et il est rechar­geable à l’in­fi­ni via l’ap­pli­ca­tion du Main Square, que vous aurez télé­char­gée sur votre mobile fraî­che­ment rechar­gé dans votre casier. #Cer­cle­Ver­tueux

S’enjailler

N’ou­blions pas que le Main Square, c’est un fes­ti­val de musique. Vous allez donc faire plai­sir à vos petits conduits audi­tifs pen­dant une nuit ou deux ou trois. Mais en fait, le Main Square, c’est un petit peu plus que des allers et retours entre la Main Stage et la Green Room. Vous allez pou­voir vous faire une petite sieste au calme du côté du Square (le wifi y est gra­tuit), faire de la tyro­lienne, de l’ac­cro branche et de la grande roue. Ce qui fait que vous devriez être bien occu­pés.

Tenez, on vous met un plan du site :

Et le Main Square, c’est donc ce week-end à la Cita­delle d’Ar­ras. Il reste des places pour le dimanche, et des empla­ce­ments pour le cam­ping. Sinon, tout est à peu près com­plet.

Article spon­so­ri­sé @MainSquareFestival