Cette année encore, le festival du Pile est au rendez-vous

Dans Chill, Festival, Music in my ears
Scroll par là

Dans le Nord, le soleil n’an­nonce qu’une seule chose, le retour de la sai­son des fes­ti­vals ! Il y en a un qui démarre juste à côté, dès ven­dre­di : le Fes­ti­val Pile au RDV qui (ré)investit la Condi­tion Publique et le canal de Rou­baix.

Pile au RDV n’est pas qu’un simple fes­ti­val où on vient allè­gre­ment s’en mettre plein les oreilles : il est aus­si éco-res­pon­sable et même par­ti­ci­pa­tif, ras­sem­blant plus de dix-mille per­sonnes du ven­dre­di au dimanche. Cette année, les habi­tants, artistes et asso­cia­tions enga­gés dans le pro­jet ont concoc­té une belle pro­gram­ma­tion alliant concerts et œuvres urbaines.

Los Trom­pos, les tou­pies géantes conçues par les desi­gners mexi­cains Héc­tor Esrawe et Igna­cio Cade­na ou encore les bananes flot­tantes du Bana­lab seront par exemple de la par­tie.

©Piti­nome

C’est plus drôle en musique

Comme tout est tou­jours plus drôle en musique, des concerts et DJ-sets sont pro­gram­més, ven­dre­di et same­di jusque minuit. Et dimanche, ils clô­turent le tout par un bal.

Le ven­dre­di, vous retrou­ve­rez :

et le same­di :

Nourrir le corps et l’esprit

A Rou­baix c’est aus­si l’El­do­ra­do des papilles, avec la Can­ti­na ouverte le midi de 13 heures à 15 h 30 et le soir de 19 heures à 21 h 30. Et si le Mexique n’est pas votre des­ti­na­tion rêvée, la fri­te­rie ins­tal­lée dans une fiat cou­pée en deux devrait, à sa façon, vous don­ner envie de par­tir en balade gus­ta­tive.

©Nico­las Lee

En pas­sant par les glaces, les smoo­thies et les bei­gnets, près d’une dizaine d’ar­ti­sans se pro­posent de vous ravi­tal­lier la panse et le gosier pen­dant la jour­née.

La liste de tous les arti­sans pré­sents, et le pro­gramme com­plet sur le site de la Condi­tion Publique et la page Face­book de l’é­vé­ne­ment. Pour vous y rendre, vous pou­vez pro­fi­ter du beau temps en V’lille, vous ména­ger avec le bus et sa L3 ou en métro en vous arrê­tant à l’arrêt Euro­té­lé­port.