La Piscine a fait le plein de nouvelles expos pour l’été

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous
Scroll par là

Le musée roubaisien s’est mis à l’heure d’été et propose trois nouvelles expos temporaires jusqu’au 22 septembre. Dites bonjour à Jules Adler, Peter Briggs et ISE.

Aller à la piscine est un incontournable de l’été. Celle de Roubaix a en plus l’avantage de vous cultiver sans vous obliger à arpenter son bassin en maillot de bain.

Perdre le fil avec Ise

C’est d’ailleurs dans les vestiaires de l’ancien bassin art déco que les œuvres d’ISE ont pris leurs quartiers d’été. Isabelle Cellier, de son vrai nom, est une plasticienne contemporaine du Nord qui a travaillé sur la broderie en la faisant passer de passe-temps artisanal alloué aux femmes à un art d’expression.

Du fil, du textile, le Nord. Quand on connaît l’histoire industrielle de Roubaix, on se dit que la Brodeuse d’image comme on appelle encore ISE, devait forcément passer par la Piscine à un moment ou un autre.

Brouillonner avec Briggs

Le sculpteur britannique bosse en France depuis un bon bout de temps maintenant et sa dernière expo itinérante vient faire escale à la Piscine cet été. Intitulée Brouillon général, elle est, comme son créateur, totalement atypique puisque ce dernier voit la sculpture avant tout comme “un positionnement historique“.

©Piscine

Adler, entre peinture et histoire

Aujourd’hui presque totalement oublié, le peintre Jules Adler retrouve un peu de notoriété ici à travers cette rétrospective, le point d’orgue de la programmation estivale de la Piscine.

L’expo temporaire retrace le parcours du peintre dans la peinture comme dans la IIIe république. Les deux sont plus que liées puisque l’artiste est un peu comme un Zola de la peinture avec une vision naturaliste, au plus proche des classes ouvrières. Entre photo de famille, peintures, dessins, on revit l’âge d’or de l’époque industrielle et les périodes de guerres du XXe.