Ilévia teste la descente à la demande après 22 heures sur la ligne 10

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Prendre le bus la nuit seul(e), per­sonne n’en est fan. Cer­taines villes ont donc ins­tau­ré la des­cente à la demande sur cer­taines lignes de leurs trans­ports en com­mun. A Lille, Ilé­via teste le concept cet été sur la ligne 10.

Le réseau de trans­ports en com­mun pro­fite de la belle sai­son pour enga­ger une foule de tra­vaux de main­te­nance mais aus­si pour tes­ter cer­tains concepts deman­dés par les voya­geurs. Se sen­tir plus en sécu­ri­té une fois la nuit tom­bée fait par­tie des demandes les plus recen­sées. “L’amélioration de la sécu­ri­sa­tion dans les trans­ports en com­mun est une attente forte des voya­geurs. Après 20 heures, 50% d’entre eux déclarent se sen­tir en insé­cu­ri­té dans les trans­ports en com­mun”, détaille Ilé­via.

Pour y répondre, ce der­nier veut donc tes­ter la des­cente à la demande après 22 heures. C’est la ligne de bus 10, celle qui relie la gare de Lille-Flandres au CHU Oscar Lam­bret en pas­sant par Loos, Lam­ber­sart et Lomme, qui a été choi­sie pour l’ex­pé­ri­men­ta­tion.

Trois à la rentrée ?

Dans les faits, voi­là com­ment la des­cente à la demande fonc­tionne : à par­tir de 22 heures, sur la ligne 10, toute per­sonne seule (ou accom­pa­gnée d’un ou plu­sieurs mineurs) peut deman­der au conduc­teur de des­cendre entre 2 arrêts pour le rap­pro­cher de sa des­ti­na­tion. Il y a deux condi­tions à res­pec­ter tout de même :

  • vous devez le signa­ler ora­le­ment au chauf­feur au mini­mum 1 arrêt avant
  •  il faut que l’ar­rêt puisse se faire en toute sécu­ri­té (rou­tière et pié­tonne)

Pour­quoi la ligne 10 et pas une autre ? Ilé­via ne nous a pas encore don­né la rai­son mais annonce déjà que ” deux autres lignes de bus devraient s’ajouter à la ren­trée pro­chaine “.