[Roubaix Trop Forte] Yuka, l’appli qui vous aide à manger healthy

Dans C'est green, Geek, Lille
Scroll par là

[Cet article a été écrit par Phi­lip­pine Top, étu­diante à l’IE­SEG, dans le cadre d’un par­te­na­riat entre l’é­cole et Vozer.]

Vous ne savez pas tout ce qui sort de Rou­baix. Depuis plus de deux ans, Julie Cha­pon, diplô­mée de l’EDHEC, tra­vaille avec son équipe sur une appli­ca­tion qui a ren­du accro les Fran­çais les plus green. Une appli qui donne l’impact sur la san­té de n’importe quel ali­ment, juste en scan­nant son code-barre. Simple, effi­cace, et rou­bai­sien.

Si vous aimez d’amour les ali­ments propres, vous connais­sez cer­tai­ne­ment l’application Yuka. Se basant sur plu­sieurs cri­tères nutri­tion­nels, l’appli vous per­met de scan­ner des pro­duits ali­men­taires afin de connaître leur impact sur votre san­té. D’origine lil­loise, la fon­da­trice du pro­jet est pas­sée par les bancs de l’EDHEC.

Avec une dizaine d’employés, l’entreprise a relo­ca­li­sé ses bureaux à Paris. Mais sans oublier ses racines lil­loises. Le début de l’aventure démarre à l’incubateur de l’ED­HEC, sous les conseils de Jean-Michel Ledru, qui le dirige. Si l’application était uti­li­sée par un peu plus de 8 mil­lions d’utilisateurs en jan­vier 2019, à ses débuts, elle a été créée sans fonds. “On a lan­cé l’application sans busi­ness model, en se disant qu’on ver­rait plus tard”, raconte Julie Cha­pon.

Simple et rapide

Pour ana­ly­ser la com­po­si­tion d’un pro­duit, c’est simple, et c’est rapide. Vous vous ren­dez dans le super­mar­ché de votre pré­fé­rence, vous pre­nez n’importe quel ali­ment com­por­tant un code barre, et vous le scan­nez. L’application se charge du reste : la nota­tion se décom­pose en quatre niveaux, du vert fon­cé jusqu’au rouge. Vous l’aurez com­pris, pour les marques, mieux vaut se trou­ver sous la tranche “excellent”, sous peine que le client les aban­donne pour une alter­na­tive mieux notée.

Depuis peu, l’appli a inté­gré une nou­velle fonc­tion­na­li­té : le scan de pro­duits cos­mé­tiques. Vous pou­vez télé­char­ger l’application sur l’app store ou le play store. Et elle est gra­tuite, ça va de soi.