Les lentilles vertes ont envahi les douves de la Citadelle

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

La Citadelle, c’est le poumon vert de Lille. Sauf qu’il y a un peu trop de vert dans l’eau de ses fossés. La faute à une lentille verte originaire d’Amérique qui y pullule. Il y en a tellement que les poissons meurent par asphyxie. De quoi inquiéter les pécheurs lillois qui évoquent une “catastrophe écologique“.

Ça n’aura échappé à aucun habitué de la Citadelle : l’herbe l’eau y est plus verte qu’ailleurs. Et ça n’a rien d’une bonne nouvelle. Selon La Voix du Nord, cinq tonnes de poissons morts ont déjà été sorties des eaux“. Ils meurent par asphyxie, sous la couche épaisse que forment les lentilles qui se multiplient à vitesse grand V.

Lentille tueuse

La semaine dernière, des pêcheurs et des responsables municipaux se sont unis pour tenter d’endiguer le problème. À la force de leurs épuisettes, ils en ont retiré une tonne mais c’est loin d’être suffisant.

Selon plusieurs sources interrogées par La Voix du Nord, c’est “l’accumulation de feuilles mortes qui est à l’origine de la pollution aux lentilles vertes d’Amérique“. Les pêcheurs pointent du doigt la ville et le manque de moyens mis en œuvre pour arrêter “cette catastrophe écologique” par un meilleur entretien des fossés.

Du côté de la mairie, Lise Daleux, adjointe en charge de la nature en ville, a expliqué dans une interview au quotidien que “les fossés de la Citadelle de Lille sont victimes du réchauffement climatique“. Elle explique que si l’équilibre de l’écosystème des lieux est menacé, c’est en effet à cause des dépôts de feuilles mais aussi, en grande partie, à cause des épisodes caniculaires que Lille connaît depuis deux étés.

Le jour d’après

La solution ? La fin du réchauffement climatique, logique. Mais bon, la mairie va devoir trouver des moyens un brin plus rapides et techniques pour contrer très vite la prolifération de ces lentilles. L’adjointe en a évoqué plusieurs :

  • continuer d’extraire le plus possible les lentilles (solution d’urgence)
  • revoir le boisement du site pour que celui-ci soit plus adapté à ce milieu humide
  • repenser le fossé des pêcheurs (où l’eau est plus profonde)

En attendant, n’essayez pas d’aller vous-mêmes avec votre épuisette retirer les fameuses lentilles. La Voix du Nord alerte sur le dangers liés aux vapeurs qui en émanent. Elles doivent encore être analysées mais elles sont surtout extrêmement inflammables.