L’aéroport de Lille-Lesquin va doubler sa surface d’ici 2023

Dans Lille, Transport, Voyage Voyage
Scroll par là

C’est officiel depuis ce jeudi, l’aéroport lillois a de nouveaux concessionnaires pour les 20 prochaines années. Et ils ont déjà annoncé la couleur : ils veulent agrandir l’aérogare, passer de 2 à 4 millions de passagers par an et ajouter au moins une dizaine de nouvelles destinations.

On va commencer par vous refaire un bref résumé des lieux pour que vous vous y retrouviez. L’aéroport appartient au Smalim (Syndicat Mixte des Aéroports de Lille et Merville) mais c’est la Sogarel, un groupe privé issu de la chambre de commerce et d’industrie régionale, qui en était le concessionnaire depuis 1969. Un bail donc.

À partir de janvier 2020, tout change. Le groupe de travaux publics Eiffage et son partenaire l’aéroport Marseille-Provence, ont signé ce jeudi à Lille, la nouvelle concession de service public de l’aéroport lillois… pour 20 ans !

Gros chiffres

Le but affiché des petits nouveaux : faire décoller Lille-Lesquin en y investissant “170 millions d’euros d’ici 20 ans“, précise La Voix du Nord. Une grosse enveloppe pour de gros projets et objectifs, à savoir :

  • doubler la surface de l’aérogare d’ici 2023 (“de 18 000 à 33 000 m²“, précise le quotidien).
  • passer de 2 millions à 4 millions de passagers d’ici 2039.
  • ajouter une dizaine de nouvelles destinations (surtout en Europe).
  • être exemplaire en matière de développement durable et de mobilité (plus remplir les avions, moins de vols de nuit, mieux desservir l’aéroport en transports en commun).

Les travaux d’agrandissement de l’aérogare ne devraient pas tarder à commencer d’ailleurs, “sans doute dès septembre, avant même le début officiel de la concession à Eiffage“, annonce La Voix du Nord.