L’épicerie japonaise Petit Konbini arrive à Roubaix en septembre

Dans Food Porn, Voyage Voyage
Scroll par là

Un air japonisant va flotter près du centre-ville de Roubaix à la rentrée. Chez Petit Konbini, on pourra acheter son saké mais pas que : il y aura aussi de la street food du pays et la possibilité de découvrir la culture japonaise pendant des ateliers.

Derrière cette nouvelle adresse niponne, on retrouve Quentin Doye, un gars du coin qui veut faire “découvrir la culture japonaise” à Roubaix. Il ne se prédestinait pas à ouvrir une épicerie japonaise; il avait même commencé des études de médecine avant de se diriger vers l’hôtellerie et la restauration. Il y a trois ans, il a juste décidé de partir au Japon, pays qui le passionne, pour y devenir sommelier.

Il rentre en France en mars 2018, et crée, huit mois plus tard, Mon Saké, une entreprise à travers laquelle il veut “changer l’image du saké en France”. Elle se diversifie début 2019, en s’ouvrant aux produits de “l’épicerie japonaise moderne” sur des salons et en boutiques éphémères (à Douai, Dunkerque, Valenciennes …).

Une épicerie japonaise moderne (コンビニ)

Petit Konbini sera finalement son premier magasin physique, et il souhaite déjà en faire plus, pour que son épicerie prenne tout son sens japonais : “un lieu de vie présent à chaque coin de rue et qui propose des basiques du quotidien”.

Il le tiendra avec sa femme Chisa Kuraishi (ちさ 暗いし) et vendra des produits traditionnels comme les thés et alcools mais aussi un peu de modernité avec des aliments ou boissons qu’on retrouve au Japon (comme le Kit Kat au thé vert ou du Fanta goût melon). Et pour faire découvrir cette culture aux Roubaisiens, il veut proposer des ateliers pour “apprendre à faire des origamis, couper un bonsaï, dessiner des mangas ou déguster des sakés“.

Articles de l’épicerie moderne
©Petit Konbini

Street food japonaise (弁当)

Pour ceux qui ne veulent pas attendre leur retour à la maison pour manger japonais, l’épicerie aura aussi des bentō (弁当), la lunch box japonaise, à consommer sur place ou à emporter. La carte sera renouvelée très régulièrement mais on y trouvera toujours un plat à base de viande, de poisson et un végé (pour 12€ max).

Yaki Soba

Si le projet voit le jour à Roubaix et pas à Lille, c’est parce que la ville intègre des boutiques à l’essai, une démarche d’accompagnement qui permet à Quentin d’avoir un loyer modéré et des partenariats avantageux. “Si j’avais voulu ouvrir à Lille, il aurait fallut attendre plusieurs années”, explique-t-il. Pour lui donner un dernier coup de pouce, une campagne de crowdfunding devrait bientôt voir le jour.

Petit Konbini sera ouvert à partir de mi-septembre, au 47bis Avenue Jean Baptiste Lebas, du lundi au vendredi et de 11 heures à 19 heures à Roubaix. En attendant, Mon Saké est sur Facebook juste ici.