Vendredi, le Monkey organise une soirée-ciné Monty Python

Dans Chill, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Comme les Monty Python ont 50 ans et qu’un tel anniv’ se fête, le pub de République s’est dit qu’il fallait au moins organiser une soirée en leur honneur. Comment ? En (re)matant deux de leurs films cultes (en VOSTFR of course) ce vendredi à partir de 20 heures.

On connaît plus le Monkey pour ses soirées blindtest, ses tournois de fléchettes et ses projections d’events sportifs. C’est d’ailleurs comme ça que ce pub de la rue Nicolas Leblanc a constitué sa clientèle d’habitués.

Ils acceptent les petits nouveaux avec plaisir, ne vous en faîtes pas, et il y a de la place pour tout le monde. Si vous êtes un inconditionnel fan de la troupe des Monty Python, il y a même moyen que vous vous y fassiez de nouveaux potes pas plus tard que vendredi soir.

À commencer par Corentin, l’un des barmen du Monkey, qui a lancé l’idée de fêter les 50 berges des Monty. “Je suis tout bêtement un fan qui s’est dit que ça serait chouette de diffuser deux films cultes pour cet anniv’ pendant les vacances d’été“, explique-t-il.

Holy night

Voilà comment et pourquoi vous allez pouvoir admirer ces deux chefs-d’œuvres que sont “Sacré Graal” et “La vie de Bryan” à partir de 20 heures ce 9 août. On vous a filé les titres en français mais tout bon fan des Monty qui se respecte sait qu’ils seront tous les deux retransmis en VOSTFR.

Libre à vous de vous laisser tenter, sachant que le bar a 70 places assises, que l’entrée est libre et que vous pourrez boire un godet pendant la diffusion. Deux cocktails spéciaux vont même être sortis pour l’occas’ : “the holy grenade” (à base de gin) et le “romani go home” (à base d’alcool italien). Oui, quand ils sont fans de quelque chose, ils y vont à fond au Monkey.

Alors pour vous rappeler le tout, on reprend : pour aller se faire les deux films des Monty Python, c’est à partir de 20 heures au Monkey, 3 Rue Nicolas Leblanc, juste à côté du Palais des Beaux-Arts. Il y a aussi un event Facebook bien pratique pour s’en souvenir.