Bruxelles, la capitale où la culture urbaine est reine

Dans Article Sponsorisé, Culturons-nous, Voyage Voyage, VozerTube
Scroll par là

Article spon­so­ri­sé @Visit.Brussels

L’art fla­mand ou le Man­ne­ken-Pis, c’est génial mais on oublie trop sou­vent que la capi­tale belge a aus­si une culture urbaine et under­ground foi­son­nante. Pour la décou­vrir, il y a des guides et une pla­te­forme en ligne gra­tuite, lan­cés par l’of­fice du tou­risme bruxel­lois itself.

150. Il y a plus de 150 fresques dis­sé­mi­nées dans Bruxelles et ses envi­rons. Bonom, Denis Meyers, Parole, Defo 84, Oli-Bmais aus­si Jef Aéro­sol.… Tous ces “art stree­ters” belges et inter­na­tio­naux ont lais­sé l’une de leurs œuvres sur une façade de la ville. Il vous fau­dra plus d’une jour­née pour toutes les déni­cher, on vous l’an­nonce de suite. Sur­tout que ce n’est que la face émer­gée d’un ice­berg de culture urbaine bruxel­loise.

Ici, les pou­voirs publics sont eux-mêmes à la base d’i­ni­tia­tives pour jus­te­ment encou­ra­ger le street-art, explique Phi­lippe, bien calé en culture urbaine bruxel­loise et qui bosse chez Visit.Brussels, l’of­fice de tou­risme. Ils aident les artistes à trou­ver des murs, ils font venir des artistes inter­na­tio­naux, ils vont trou­ver des bud­gets ou pas­ser eux-mêmes des com­mandes… Ils veulent faire évo­luer et pro­mou­voir cet art à Bruxelles”.

Der­nière preuve en date : pour les 450 ans de la mort du célèbre peintre néer­lan­dais Pie­ter Brue­gel, les musées ont mis en place une foule d’ex­pos mais la ville a aus­si deman­dé au col­lec­tif Farm Prod et d’autres street-artists de s’ins­pi­rer du peintre pour créer de nou­velles fresques dans la capi­tale.

Guide et plateforme

Et là, vous vous dîtes : “Génial, et on les retrouve com­ment ces petites mer­veilles pour les admi­rer ?” C’est là que Visit.Brussels, vient vous don­ner un sacré coup de main (et de temps). L’of­fice de tou­risme a recen­sé la très grande majo­ri­té des fresques dans une carte inter­ac­tive qu’on peut retrou­ver dans un guide spé­cia­le­ment consa­cré à la culture urbaine.

Et comme cette der­nière va plus loin que le street-art, vous pou­vez éga­le­ment retrou­ver les adresses des ska­te­parks, les lieux under­ground de la ville, les maga­sins street-wear ou encore les salons de tat­too recon­nus.

Mieux encore : l’of­fice a aus­si mis au point une pla­te­forme joli­ment opti­mi­sée sur mobile et qui habite vir­tuel­le­ment à cette adresse : now.brussels. Il suf­fit de cocher le thème “culture urbaine” pour y retrou­ver les bonnes adresses. Elle est gra­tuite, et vous n’avez pas besoin de vous ins­crire. Juste de vous rendre à Bruxelles.

Article spon­so­ri­sé @Visit.Brussels