Une Dunkerquoise invente un gobelet en lin, réutilisable et biodégradable

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

En soirée, la tendance est à la réduction des déchets. Et pour ça, les écocups ont remplacé pas mal de gobelets jetables. C’est bien, mais quand ils terminent à terre, eux aussi polluent. Alors, pour boire de façon encore plus écolo, une Dunkerquoise a créé “Mon gobelet en lin”.

Vous ne le savez peut-être pas, mais dans la région, on est de gros producteurs de lin. Camille Deligne, une jeune ingénieure, et son père, eux en sont bien conscients.Ils ont donc lancé, en binôme l’année dernière, une société de produits en lin pour remplacer les équipements en plastique des adeptes de motocross.

Quel rapport avec nos écocups de soirée ? On y vient. Dans la région, on est aussi connu pour nos festoches et nos grosses fêtes (coucou le Carnaval de Dunkerque). Depuis plusieurs années, les écocups ont fleuri dans ces rendez-vous qui avaient du mal à faire rimer fête avec écologie.

“Dans les événements de la région, on voit beaucoup de gobelets réutilisables, et dans le pire des cas ils sont jetables”, a simplement constaté Camille. Alors, une fois diplômée de l’Ecole nationale des arts et industries textiles de Roubaix, cette Dunkerquoise de 28 ans a décidé de créer un gobelet réutilisable, biodégradable et français. Mieux que du made in France, c’est même un produit made in Hauts-de-France. Un combo qui fait du bien à l’économie locale et à la planète.

Camille et son père Eddy, vainqueurs du “concours talents BGE de la création d’entreprise”
©Mon gobelet en lin

Débarquement en novembre

En mai 2018, ils ont lancé leur nouvelle boîte pour produire des gobelets biodégradables avec un polymère issu de l’amidon (à la place du pétrole). La jeune ingénieure a même gagné avec son père “le concours talents BGE de la création d’entreprise” avec cette idée. Et après pas mal de travail sur le moule et l’utilisation du lin, les gobelets devraient sortir de production en novembre.

Vous pourrez donc passer commande et même les faire customiser dès la fin de l’année. Pour boire vos premiers breuvages dans ces 25 000 premiers gobelets écolos, ça vous coûtera moins d’1€ pièce (le gobelet, pas la boisson). Par contre, ils ont beau être biodégradables et pas chers, on compte sur vous pour ne pas les semer derrière vous lors de vos prochaines soirées. Vos amis trouveront sûrement une autre solution pour vous retrouver dans la foule.

Pour en savoir un peu plus sur leur marque, ou pour passer vos premières commandes on vous laisse leur site internet et leur page Facebook.