En attendant le “zéro plastique”, recyclez vos bouteilles vides grâce aux éco-box

Dans C'est green, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

À Auchan Eng­los, il est pos­si­ble de recy­cler ses vieilles bouteilles en plas­tique et d’en tir­er des sous en échange. Ce n’est pas nou­veau puisque c’est en place depuis trois ans. Sauf qu’on a décou­vert cette ini­tia­tive il y a quelques jours seule­ment et qu’on s’est dit qu’on ne devait pas être les seuls lais­sés dans l’ig­no­rance.

Pass­er en mode full zéro déchet, on essaye d’y ten­dre un peu plus chaque jour. Mais ça peu pren­dre du temps… Surtout quand on voit le nom­bre de bouteilles de sodas récoltées après une grosse soirée à l’ap­part’.

Du coup, autant déjà faire quelque chose d’u­tile de ce plas­tique. Au lieu d’écras­er chaque bouteille et de les empil­er dans la poubelle, la mar­que Cristalline et Auchan ont instal­lé des éco-box sur pas mal de park­ings de grandes-sur­faces du coin pour les récupér­er et les recy­cler. Depuis trois ans, cette ini­tia­tive a déjà per­mis de recy­cler l’équiv­a­lent de 70 mil­lions de bouteilles usagées. Et en prime, ceux qui les don­nent reçoivent un petite con­trepar­tie.

Mode d’emploi

Le principe est sim­ple comme bon­jour :

  • Pri­mo, il faut sim­ple­ment ramen­er l’ensem­ble des bouteilles en plas­tique (atten­tion: muni de l’é­ti­quette avec le code-barre).
  • Deuxio, ôtez le petit bou­chon et placez le dans l’en­coche prévue, ils seront redonnés à l’as­so­ci­a­tion “Les Bou­chons d’amour”.
  • Ter­tio, intro­duisez la bouteille dans l’é­co-box. La machine ne prend que les bouteilles en plas­tique clair PET, 100 % recy­clable (exit les bouteilles de lait ou les bidons de lessives).
  • Qua­tro, obtenez votre bon d’achat qui équiv­aut au nom­bre de bouteilles que vous avez mis. À savoir qu’une bouteille vous fera gag­n­er un cen­time, et que les bons sont val­ables deux mois.

Et hop, une fois intro­duit, la machine va broy­er le plas­tique en copeaux ou petits con­fet­tis qui seront rap­a­triés par Cristalline directe­ment à l’u­sine Rox­pet de Lesquin pour être recy­clés. En gros, une bouteille recy­clée, c’est 25 % de plas­tique issu de l’é­co-box et 75% de plas­tique neuf.

L’é­co-box dAuchan-Eng­los

Plus de box pour moins de plastique

Pour réduire les émis­sions de gaz à effet de serre, on attend d’avoir vingt-deux éco-box rem­plies, comme ça on lim­ite les tra­jets. On se fait livr­er l’eau et le même jour le camion repart avec le plas­tique”, pré­cise Lionel Wack­ers, respon­s­able logis­tique de Auchan Eng­los. “On recy­cle env­i­ron 70 000 bouteilles par mois et env­i­ron 900 000 à l’an­née”, ajoute-t-il.

Vic­time de son suc­cès, l’é­co-box répond à une réelle demande des Nordistes. D’ailleurs, Lionel con­fie que “sou­vent des per­son­nes m’ap­pel­lent pour savoir si l’é­co-box n’est pas pleine. Et si par mal­heur, on a un petit souci tech­nique et que la machine est hors-ser­vice, les gens se plaig­nent”.

À l’avenir, l’am­bi­tion de l’en­seigne est de s’im­planter plus près des cen­tres villes, dans les super­marchés et autres mag­a­sins de prox­im­ité afin de démoc­ra­tis­er l’opéra­tion auprès d’un pub­lic plus citadin. Parce qu’Auchan Eng­los quand on n’a pas de voiture, c’est déjà un peu plus com­pliqué pour tri­er.

On vous laisse avec une petite carte pour situer les autres éco-box du coin.