Cette semaine, l’Orchestre Français des Jeunes donne des mini-concerts gratuits

Dans Dans la rue, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Article sponsorisé ©OFJ

Depuis quelques jours, l’Orchestre Français des Jeunes (OFJ) est en résidence d’été à Lille. Ils répètent pour leur tournée mais vont surtout sortir en ville pour vous offrir des mini-concerts gratuits à partir du 21 août.

Si vous passez ces jours-ci près du Nouveau Siècle ou du conservatoire du Vieux-Lille, tendez l’oreille : cent jeunes musiciens venus de toute la France (et même d’Europe) répètent chez nous cet été au sein de l’Orchestre Français des Jeunes. Une formation de haut niveau qui aide les jeunes musiciens à se professionnaliser.

Le métier de musicien a beaucoup changé et, aujourd’hui, il demande à ceux qui veulent le devenir plus que du talent, explique Pierre Barrois, le directeur de l’OFJ depuis 23 ans. Il faut qu’ils aillent chercher leur public, qu’ils soient multitâches, qu’ils développent leur propre activité… C’est de là qu’est venue l’idée en 1982 de créer l’OFJ“.

Cette année, ils sont cent jeunes entre 16 et 26 ans à avoir intégré l’Orchestre National des Jeunes.

Les jeunes sont sélectionnés et partent ensuite en résidence où ils ont des cours, des répétitions, suivent des conférences et ont aussi une sorte de mini-défi à relever en groupe : leur concert hors les murs. Ils vont aller jouer des morceaux de musique de chambre dans des prisons, des EPHAD ou encore des centres de loisirs Et à partir du 21 août, ils vont se poser dans des spots bien connus des Lillois : Saint-So ou encore la Maison Folie Wazemmes.

Sur un air lillois

Ils ne vont pas simplement se poser à un endroit, jouer et repartir. Non, non, non. A chaque fois, les jeunes musiciens vont créer une histoire, mettre une peu de théâtralité et d’humour autour de leur prestation pour justement briser cette barrière qu’il peut y avoir entre des musiciens et un public.

C’est devenu l’un des exercices préférés d’Anna, 24 ans, qui joue du basson et a déjà vécu cette expérience l’été dernier. “Dire que c’est pour rendre la musique plus accessible, je trouve ça un brin snob. On ne va pas vous dire comment vous devez écouter tel air ou tel musicien. C’est plus une manière d’éveiller votre sensibilité et de mieux vous faire partager notre ressenti et notre musique.”

Vous l’aurez compris, vous n’aurez pas droit à un exposé sur la vie de Beethoven ou un cours de solfège. On parle ici plus de sketchs et de mise en scène. Pour ce qui est du répertoire, il y aura des airs mexicains (coucou Eldorado), du Bartók, du Brahms… Mais en fait, peu importe si vous connaissez ou pas les compositeurs, le but est justement d’en découvrir de nouveaux.

On vous file la liste des dates de ces mini-concerts qui sont tous uniques (traduction : allez en voir plusieurs, c’est gratuit) :

Et si vous en voulez encore, sachez que l’OFJ revient le 5 septembre au Nouveau Siècle pour cette fois ci un grand concert symphonique du grand répertoire. On vous laisse prendre votre place dès maintenant en ligne.

Article Sponsorisé ©OFJ