Le Mag’ entame sa saison avec une grosse soirée signée Central 43

Dans Lille, Music in my ears, Night Night
Scroll par là

Qui dit ren­trée, dit reprise des soirées. Le Mag­a­zine Club reprend du ser­vice dès ce week-end avec deux gross­es soirées, his­toire de bien démar­rer sa dix­ième sai­son lil­loise. Au pro­gramme : David Asko en DJ set le ven­dre­di et le lende­main, une soirée RESIST made in Central43 tout en fun et en pail­lettes.

Le club de la rue de Tre­vise est réputé pour savoir se diver­si­fi­er et pro­pos­er tout un tas de soirées aus­si sat­is­faisantes aux tym­pa­ns que var­iées au niveau des con­cepts. Pas éton­nant donc d’y retrou­ver pour l’ou­ver­ture de sai­son le tout nou­veau con­cept de Central43 (vous savez, ceux qui avaient organ­isé le fes­toche élec­tro de l’hiv­er dernier sous un chapiteau au Champ de Mars).

Comme vous l’avez cer­taine­ment con­staté, l’hiv­er est encore loin (si, si, si), donc Central43 s’est dit qu’il allait con­tin­uer à ambiancer les dance­floor de la ville pen­dant les autres saisons. Pour ça, il a juste créé un nou­veau con­cept de soirée bap­tisé RESIST.

Paillettes et DJ set

On a sim­ple­ment voulu revenir à l’essence du club­bing, en tout cas la nôtre, explique Simon A.K.A. Mon­sieur Toulouse. On est trois DJs sans time­lapse pré­cis et on se passe les platines toutes les demi-heures en s’adap­tant au pub­lic. On passe du dis­co à la house en pas­sant par du funk, il n’y a pas de règles en fait, on fait juste la fête.”

©Central43

Et chez eux, qui dit fête dit pail­lettes. Peu importe le lieu que la team va inve­stir, leur déco kitsch les suit dans les valis­es. Il y a des bols à pail­lettes à l’en­trée, des rideaux métalliques der­rière les platines et des bal­lons argen­tés qui se baladent partout.

Lors de leur toute pre­mière édi­tion, le 13 juil­let dernier, ils ont “pail­let­té” le Bistrot Saint-So de fond en comble et la piste de danse était full. “Les gens ont même embar­qué la moitié de la déco à la fin comme trophée de soirée”, se sou­vient Simon.

©Central43

Ils vont donc pren­dre les mêmes non-règles de soirée et les appli­quer same­di pour la réou­ver­ture du Mag’. Et ce ne devrait pas être la dernière fois qu’on par­le de RESIST : Central43 compte bien con­tin­uer à pro­gram­mer ses soirées dans les spots fes­tifs de la région.

Pour prof­iter de la soirée same­di, il suf­fit de se point­er au 84 de la rue de Trévise ce same­di 24 août dès minu­it. Si vous arrivez à l’heure et donc avant 1 heure du mat’, l’en­trée sera gra­tu­ite. Sinon ce sera 5€.