H2030 et sa maison a énergie positive remportent le Solar Décathlon

Dans C'est green, Lille, Un toit sur la tête
Scroll par là

H2030, c’est le dimi­nu­tif d’Ha­bi­ter 2030, l’é­quipe d’é­tu­diants nor­distes qui a par­ti­ci­pé à un concours euro­péen, le Solar Décath­lon. Le but de la com­pèt’ ? Pré­sen­ter une (vraie) mai­son du futur en Hon­grie. Et ce sont les Nor­distes qui ont gagné. Pan.

Repre­nons. Si vous êtes un lec­teur vrai­ment très assi­du de Vozer, vous aurez peut-être sui­vi de près les aven­tures d’Ha­bi­ter 2030 ces deux der­nières années. Dans un feuille­ton à plein d’é­pi­sodes, on vous a racon­té com­ment les dizaines de membres de l’é­quipe, tous étu­diants dans des domaines très dif­fé­rents (urba­nisme, archi­tec­ture, arti­sa­nat, ingé­nie­rie…), de 14 écoles des Hauts-de-France, ont ima­gi­né la mai­son du tur­fu pour les besoin du concours.

On vous a aus­si racon­té com­ment cette équipe de pas loin de 200 membres a déci­dé de rendre hom­mage à l’ar­chi­tec­ture nor­diste en déci­dant de réin­ven­ter la mai­son 1930, par­fai­te­ment typique de nos contrées. L’i­dée était de la construire ici, à Lille, et de la démon­ter tota­le­ment pour lui faire enta­mer un voyage épique vers la char­mante bour­gade de Szen­tendre, en Hon­grie.

Dix camions vers la Hongrie

Idée réa­li­sée cet été : la mai­son, après un petit sus­pense de der­nière minute (il man­quait quelques mil­liers d’eu­ros pour les finis­sions), a été construite chez les Com­pa­gnons du Devoir, à Vil­le­neuve-d’Ascq. Puis elle a été entiè­re­ment démon­tée et envoyée comme une grosse lettre à la poste (dix camions, quand même) en Hon­grie. Là-bas, une famille de Hon­grois a accep­té de s’y ins­tal­ler pour voir à quel point la mai­son était chouette. Et durable, et à éner­gie posi­tive, sur­tout. Pen­dant les quinze jours de com­pé­ti­tion, la mai­son a pro­duit plus d’élec­tri­ci­té qu’elle n’en a consom­mée.

Puis les épreuves ont com­men­cé. A la fin du mois de juillet, tout cela a com­men­cé à sen­tir bon pour H2030 : la mai­son a rem­por­té plu­sieurs tro­phées, dont le prix du public et la troi­sième place pour la caté­go­rie inno­va­tion. Et le 28 juillet, le jury a ren­du son ver­dict final : les Nor­distes sont pas­sés devant les Pays-Bas, pour­tant favo­ri, et ont rem­por­té le Solar Decath­lon. Vous pen­sez bien que l’é­quipe est contente.

Et pour la suite ? L’as­so­cia­tion H2030 a bien l’in­ten­tion de pas­ser du pro­to­type à l’ap­pli­ca­tion réelle, notam­ment dans les (nom­breux) foyers de la région en grande pré­ca­ri­té éner­gé­tique.

Si vous vou­lez, vous pou­vez aller faire un tour sur le site de l’as­so­cia­tion, ou sur sa page Face­book.