Plumes et goudron, un nouveau spot où parler moto autour d’un godet

Dans Bière, Chill
Scroll par là

Seclin, ça a tou­jours été un peu le repaire de bik­ers du coin. Pour eux (et les autres), il y a depuis fin juin Plumes et Goudron, un lieu bien cool qui regroupe un bar, une scène ouverte, une bou­tique de fringues et surtout un ate­lier moto et son show­room.

Qui a dit qu’il fal­lait for­cé­ment être aux US pour réalis­er son Amer­i­can Dream ? Rue de l’In­dus­trie à Seclin, Frédéric Capelle vient d’y installer Plumes et Goudron son “lieu de vie autour de la moto”. Parce qu’i­ci, on ne fait pas que ven­dre des bécanes. On peut aus­si y boire un verre ou écouter un groupe sur la scène ouverte, le tout autour d’une dizaine de motos dis­séminées un peu partout.

Les motos du bar sont pré­parées par Plumes et Goudron et mis­es en vente ©Thibaut Pel­lieux

La moto c’est un milieu que Frédéric con­naît bien, c’é­tait lui der­rière le Lemon Motor­cy­cles de Vil­leneuve-d’Ascq. Mais même s’il adore ça, il voulait créer quelque chose de plus, y associ­er d’autres univers, surtout que ce quadra’ est un véri­ta­ble touche à tout : juriste de for­ma­tion, il est aus­si pho­tographe et se décrit aujour­d’hui comme un entre­pre­neur.

Pour les initiés comme les novices

Lorsqu’il est par­ti à Los Ange­les il y a deux ans avec sa fille, il est tombé sur la mar­que Deus Ex Machi­na et son univers qui lui par­le totale­ment. Ça rassem­ble sim­ple­ment tout ce qu’il aime. Il y a rajouté de la musique, des expos, et de la bonne bière du coin pour en faire un lieu bien sym­pa pour les ini­tiés et les novices.

Entre une Hon­da et une Harley, il y a même des vête­ments aux couleurs de la mar­que, ils sont surtout des­tinés aux hommes pour l’in­stant mais la mar­que devrait bien­tôt s’ou­vrir aux femmes, ain­si qu’à l’u­nivers skate.

La mar­que de vête­ments devrait bien­tôt s’ou­vrir aux femmes ©Thibaut Pel­lieux

Pour ceux qui ne sont pas mécanos dans l’âme, vous pou­vez vous retrou­ver autour du baby gra­tu­it, grat­ter de la basse en atten­dant le début des con­certs ou vous pos­er dans les gros canapés, une bois­son à la main. Il y a même une ter­rasse et un coin d’herbe si vous voulez pren­dre l’air. Et à par­tir de sep­tem­bre, des foodtrucks devraient squat­ter le park­ing pen­dant la pause dej’.

Vous avez de la chance, vous n’avez pas raté son inau­gu­ra­tion. Pour la date il suf­fi­ra d’aller jeter un œil sur leur page Face­book ou sur Insta­gram les prochains jours. Et si vous avez peur de rater l’en­trée au milieu de tous ces bik­ers, ils sont instal­lés au 250 rue de l’In­dus­trie à Seclin. Suiv­ez le guide les Harley.