Braderie et alcool : tout ce qu’il faut savoir avant de faire la fête ce week-end

Dans Bière, Braderie de Lille, Dans la rue
Scroll par là

Bon. On est à H‑quelques heures de la Braderie et il est temps de se pré­par­er logis­tique­ment par­lant pour tout ce qui con­cerne l’apéro. Parce qu il y a tout un tas de règles à con­naître et respecter ce week-end.

Depuis quelques années main­tenant, la mairie et la pré­fec­ture préfèrent prévenir que guérir les gueules de bois. D’où la mise en place d’un cer­tain nom­bre de restric­tions con­cer­nant l’achat et la con­som­ma­tion de breuvages alcoolisés ces prochains jours.

Pas de vente à emporter

Sachez donc qu’en tant que bradeux, si vous avez besoin de vous acheter de l’alcool, achetez le avant ce ven­dre­di 19 heures. Ce n’est pas nous qui le dis­ons mais la mairie. Pour ceux qui s’ap­prê­tent à vivre leur pre­mière Braderie, pré­parez vous à voir les rayons alcool de votre super­marché du coin lit­térale­ment inter­dits d’ac­cès (voire cade­nassés) du ven­dre­di soir au dimanche.

Si vous avez prévu un apéro ven­dre­di et/ou same­di soir à l’ap­part’, soyez donc prévoy­ants. Sinon, vous finirez par boire le jus de vos moules. Car vos amis auront aus­si inter­dic­tion de venir rav­i­tailler les troupes à de l’ex­térieur vers l’in­térieur de la Braderie : les bouteilles en verre seront inter­dites dans tout le périmètre.

Pas de conso dans la rue

Si vous avez déjà fait votre stock dans le bac à légumes du fri­go, très bien. Mais il ne servi­ra que chez vous ce week-end. Car offi­cielle­ment, vous ne pour­rez pas non plus vous balad­er le godet en plas­tique plein à la main dans la rue. Il fau­dra néces­saire­ment le faire à une ter­rasse ou à l’in­térieur d’un étab­lisse­ment.

En somme, seuls les bars et restos sont autorisés à ven­dre et servir de l’al­cool. Ils ont le droit de jouer les pro­lon­ga­tions niveau horaires same­di soir mais la pré­fec­ture les prévient : s’ils con­tin­u­ent de servir de l’al­cool à des clients déjà man­i­feste­ment ivres, c’est de leur respon­s­abil­ité et ils encourent des sanc­tions.

Ivresse de rue

Oui, sinon il y a des sanc­tions. Pour les bradeux qui ne respecteraient pas les règles ci-dessus égale­ment. On ne sait pas vrai­ment quel est le degré de tolérance con­cer­nant l’ivresse fes­tive dans les rues pen­dant la Braderie. On sait juste que l’an­née dernière il y a eu 86 inter­ven­tions des forces de l’or­dre, 25 inter­pel­la­tions dont 19 ont ter­miné en garde à vue.

C’é­tait une Braderie rel­a­tive­ment calme selon les forces de l’or­dre et toutes les inter­pel­la­tions n’é­taient pas liées à de l’ivresse sur la voie publique. Mais quand même : faites gaffe à vous et à votre foie.