Pour Halloween, participez à une zombie run à côté de Lille

Dans Lille, Sueur
Scroll par là

Imag­inez. Il fait nuit, il fait froid, vous sen­tez l’hu­mid­ité de la forêt jusque dans vos poumons. Des zom­bies vous entourent. Vous avez huit kilo­mètres à courir pour vous met­tre à l’abri. C’est ce qui vous attend si vous par­ticipez, le 31 octo­bre prochain, à la “Run to sur­vive” organ­isée à la base de loisirs de Wingles, entre Lille et Lens.

On peut dif­fi­cile­ment se met­tre dans des con­di­tions plus réelles. La course organ­isée par Zom­bie Run France va vous expli­quer par a+b com­ment sur­vivre à une attaque zom­bie. “On organ­ise la course d’ori­en­ta­tion pour la troisième fois, pré­cise Arnaud Leroy, prési­dent de l’as­so qui se cache der­rière cette nuit de l’an­goisse. La Run to Sur­vive, c’est la pre­mière fois.

Vous aurez donc le choix, ce soir là, entre une course d’ori­en­ta­tion où vous devrez trou­ver un max­i­mum de balis­es sans vous faire cro­quer, et une véri­ta­ble chas­se à l’homme, où vous êtes la proie et où les zom­bies se cachent partout sur le par­cours de 8 km. Et c’est sur cette Run to Sur­vive que l’as­so souhaite cette année met­tre l’ac­cent. Déjà parce qu’elle est ouverte à 2000 coureurs (con­tre 500 pour la course d’ori­en­ta­tion), et aus­si parce que les organ­isa­teurs ont mis le paquet pour affol­er votre trouil­lomètre.

On aura beau­coup de zom­bies, cer­tains seront enchaînés à des arbres qui bor­dent le sen­tier. On s’est enten­dus avec une décharge pour faire venir une quar­an­taine de vieilles voitures, les gens cour­ront dans un cimetière de voitures aban­don­nées…” On ne va pas vous spoil­er le reste de la course, ce serait vous gâch­er le plaisir de vous faire peur. Mais comptez sur près de 140 bénév­oles prêts à tout pour vous met­tre dans l’am­biance.

Et ne pensez pas une sec­onde que les zom­bies que vous crois­erez sur votre chemin seront là pour la fig­u­ra­tion. Ils vous pour­chas­seront avec l’in­ten­tion de vous pren­dre l’une des vies que vous aurez autour de votre cein­ture, fournie pour l’oc­ca­sion. Vous pou­vez très bien arriv­er pre­mier de votre groupe, si vous n’avez plus aucune vie, autant dire que vous avez per­du la par­tie. “A mi-chemin, on pro­posera aux coureurs de récupér­er des vies en par­tic­i­pant à des épreuves, comme manger des vers de farine”, ajoute Arnaud Leroy.

Voilà, tout sera fait pour vous faire pass­er un Hal­loween mémorable et bien flip­pant. On vous con­seille de vous inscrire dès main­tenant : la course d’ori­en­ta­tion est à 19 euros, la Run to sur­vive à 35 euros. Les prix aug­menteront à l’ap­proche de l’événe­ment. Un cer­ti­fi­cat médi­cal est bien sûr oblig­a­toire pour par­ticiper à l’une ou l’autre course. Toutes les infos sont sur le site inter­net de l’événe­ment, et sur sa page Face­book.