Un salon de thé dédié au donut artisanal va ouvrir à la Vieille-Bourse

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Vous avez encore quelques semaines pour digér­er l’in­fo : trois potes Lil­lois se sont lancé le défi d’ou­vrir en octo­bre un nou­veau lieu où le donut sera roi. Atten­tion, pas celui méga sucré ou gras. Il sera “à la française” : gour­mand et raf­finé.

Allez, oubliez un peu tous vos préjugés sur ces brioches trouées améri­caines englouties dans les séries TV améri­caines. Parce qu’en soi, un donut, c’est surtout une bonne brioche qu’on peut gar­nir à l’in­fi­ni de plein de choses.

C’est pour ça que Meng, Meh­di et Julien, trois potes, se sont demandés pourquoi cette petite tuerie pâtis­sière n’avait pas encore tra­ver­sé l’At­lan­tique pour se faire refaire une beauté à la française.

Quand Meng est ren­tré en France en 2013, il n’a eu qu’une idée en tête : lâch­er son poste de salarié dans le com­mer­cial et lancer son con­cept de donuts faits-mai­son, chez lui, à Lille. Il est repar­ti à l’é­cole pour y pass­er un CAP pâtis­serie et a bossé dans la boulan­gerie de Thier­ry Marx.

Entre temps, il y a un an, il retombe sur Julien, un ancien cama­rade de l’I­UT per­du de vue depuis bien 10 ans. Le hasard faisant sou­vent bien les choses : lui aus­si a des envies d’en­tre­pren­dre. Meng lui par­le donuts et directe­ment, Julien adhère. Son meilleur pote Meh­di rejoint l’aven­ture et voilà le trio par­ti pour chercher le local de leur future Mai­son du Donut.

Meng, Meh­di et Julien, unis pour l’amour du donut.

Donut tatin ou Paris-Brest ?

“On en a vis­ité dans plein de quartiers dif­férents mais on a eu une super oppor­tu­nité avec celui-là”, racon­te Meng depuis la fenêtre du dernier étage qui donne sur la cour intérieure de la Vieille-Bourse. Les trois amis sont tombés amoureux de cet emplace­ment de choix entre la Grand-Place et la place de l’Opéra. Ils sont en train de faire les travaux pour ren­dre le lieu cosy et agréable avant leur ouver­ture prévue en octo­bre.

La vue depuis le deux­ième étage.

C’est là que les choses sérieuses gour­man­des com­men­cent. “Ça fait des mois qu’on bosse sur notre recette de pâte à brioche pour le donut”, explique Meng qui sera logique­ment le chef pâtissier. On ne voulait pas qu’elle soit trop sucrée ou trop grasse. Seule la gar­ni­ture vien­dra sucr­er le tout”.

Oubliez le glaçage rose avec les pail­lettes en choco­lat. Ici, ce sera donut façon tatin, cit­ron meringué ou encore Paris-Brest.Un donut arti­sanal à la française, tout sim­ple­ment, résume Julien, futur barista du lieu. La carte chang­era selon les saisons et ce que les pro­duc­teurs du coin nous pro­poseront”. Et selon vos idées aus­si. “Chaque mois, on veut lancer un jeu-con­cours pour que les Lil­lois nous pro­posent eux-même une idée de recette”, ajoute Med­hi.

Paris-Brest, fraisi­er et mange-coco. ©Maison­DuDonut

Il y a encore plein de choses à dire sur ce futur lieu, comme les con­signes qui seront mis­es en place pour éviter les déchets inutiles, les cafés, les thés, ou encore la carte des donuts salés (oui, vous avez bien lu). Mais on garde ça pour l’ou­ver­ture d’oc­to­bre, his­toire de ne pas vous don­ner trop l’eau à la bouche tout de suite.

En atten­dant, allez suiv­re La mai­son du Donut sur Ins­ta où ils vous tien­dront au courant de leurs recettes, de leurs travaux mais surtout de l’a­vance­ment de leur finance­ment par­tic­i­patif auquel vous pou­vez par­ticiper.

PS : Mer­ci à @dieestelle pour avoir partager cette bonne info.