Le Strawberry Fest’ est de retour ce week-end avec son bon rock psyché

Dans Festival, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Des events où le rock est roi, ça ne court pas for­cé­ment les scènes dans le coin. Mais heu­reu­se­ment, depuis quelques années, le col­lec­tif lil­lois des Bains de Minuit a remis un peu de rift dans notre pay­sage musi­cal. Son fes­ti­val revient les 6 et 7 sep­tembre à Vil­le­neuve-d’Ascq.

On s’est sim­ple­ment ren­du compte que ça man­quait à Lille. Alors on a bos­sé sur cette idée de fes­ti­val qui en est aujourd’­hui à sa qua­trième édi­tion”, raconte Kevin Czer­nie­wicz, le créa­teur du Stra­wa­ber­ry Fest’. Quand il dit “on” il parle donc de lui, des Bains de Minuit (son col­lec­tif) mais aus­si de la ving­taine de béné­voles qui viennent à chaque édi­tion lui filer un coup de gratte de main.

C’est aus­si ce qui fait le charme du Straw : l’am­biance. La toute pre­mière édi­tion s’est dérou­lée à la Péniche (les vrais savent) pour ensuite se décen­tra­li­ser à la Ferme d’En Haut à Vil­le­neuve-d’Ascq. “C’est un chouette lieu avec une jauge à 350 qui per­met aus­si de créer plein d’am­biances dif­fé­rentes”, explique l’or­ga­ni­sa­teur qui en pro­fite pour tea­ser le petit plus de cette année, le visuel.

Plein les oreilles et les yeux

On veut aller plus loin en immer­geant com­plè­te­ment les gens. Beau­coup pensent que le rock, c’est du noir et blanc, alors que le rock psy­ché per­met jus­te­ment de faire écla­ter les cou­leurs. Qu’elles soient musi­cales ou visuelles.”

Voi­là com­ment Ater­lier Pri­mo, un jeune col­lec­tif lil­lois, a été invi­té à vous en mettre gra­phi­que­ment plein les yeux ce week-end avec un psych’ light show. Ils le feront en musique, bien enten­du.

C’est aus­si Ate­lier Pri­mo qui a réa­li­sé l’af­fiche du fes­ti­val.

Prog’ locale et têtes d’affiches

Parce que côté line-up, voi­là ce que ça donne :

Graille et transports en commun

Il y aura bien évi­dem­ment de quoi reprendre des forces entre chaque concert avec un bar, des hot-dogs ou des dhals pour les vegan.

Pour ce qui est du tra­jet, pas besoin de prendre sa voi­ture, il suf­fit d’u­ti­li­ser les trans­ports en com­mun et de mar­cher un peu. La Ferme d’En Haut se situe au 268 rue Jules Guesde à Vil­le­neuve-d’Ascq et vous pou­vez vous arrê­ter à Métro Pont-de-Bois et prendre le bus 13 (arrêt Faid­herbe). Il y a de quoi atta­cher son vélo là-bas et le bus de nuit est dis­po à Pont-de-Bois pour le retour.

Pour les tarifs, on vous conseille de cho­per vos places en ligne car c’est tout sim­ple­ment moins cher : 30€ les deux jours, 16€ la soi­rée.