Six mois pour apprendre (gratos) un taff dans le numérique ? Bienvenue chez Pop School

Dans Geek, La Fac, Lille
Scroll par là

Vous pou­vez être coif­feur, ouvrière en bâti­ment, au chô­mage, jeune, moins jeune, sans for­ma­tion, bar­dé de diplômes… Pop School s’en fiche. Tout ce qui compte, c’est que vous soyez très moti­vé pour inté­grer l’une de ses dix for­ma­tions dans le numé­rique. L’é­cole lil­loise recrute sa pro­chaine pro­mo.

Pop School, c’est un peu l’é­cole du bon­heur. Elle est gra­tuite, elle ne demande pas de pré­re­quis ni de diplôme, encore moins d’ex­pé­rience, et pro­pose des for­ma­tions de six mois dans un domaine d’ac­ti­vi­té où l’offre est plus forte que la demande. “Notre but, c’est l’in­clu­sion sociale par le numé­rique”, pré­cise Bap­tiste Dufour, res­pon­sable com’ chez Pop School. Lan­cée dans le Valen­cien­nois en 2015, l’é­cole a cette année dix nou­velles for­ma­tions dans ses “fabriques”.

Ux desi­gner, AgrIoT (agri­cul­ture connec­tée), Java EE, data secu­ri­ty hel­per ou encore IoT maker… Toutes ces for­ma­tions sont donc désor­mais acces­sibles res­pec­ti­ve­ment à Rou­baix, Valen­ciennes, Willems, Lens, Saint-Omer et à Saint-Quen­tin-en-Yve­lines, en Île-de-France. Les profs ? Des pro­fes­sion­nels du numé­rique qui bossent en entre­prise, et qui vous apprennent donc le métier qu’ils pra­tiquent au quo­ti­dien. Et c’est le moment de pos­tu­ler pour la ren­trée d’oc­tobre. Avec une petite par­ti­cu­la­ri­té : CV et lettre de moti­va­tion sont pros­crits.

A la motivation

On ne recrute nos étu­diants qu’à la moti­va­tion, confirme Bap­tiste. Quel­qu’un qui a un CAP menui­se­rie a autant de chance qu’un étu­diant en his­toire de l’art.” Tout ce qu’il faut, c’est s’être un peu ren­sei­gné sur la for­ma­tion, et pas­ser quelques tests simples. “On recru­te­ra les gens qui se pro­jettent le plus dans le métier qu’ils vont apprendre.” Au final, entre 20 et 25 places sont ouvertes pour chaque for­ma­tion.

Ce sont vrai­ment des for­ma­tions inten­sives, pré­vient Bap­tiste Dufour. Elles ne durent que six mois au lieu de deux ans nor­ma­le­ment.” Sauf le cur­sus sur la cyber sécu­ri­té qui vous pren­dra sept mois de votre vie, il fau­dra s’at­tendre à quatre mois de cours et deux mois (mini­mum) de stage. Avec de bonnes chances de trou­ver un taff der­rière. Pop School enre­gistre un “taux de sor­tie posi­tive de 75% moins de six mois après la fin de la for­ma­tion”. En 2019, c’est plu­tôt un bon score.

Pour en savoir plus sur Pop School, entre­prise finan­cée par le réseau de La Grande Ecole Numé­rique, on vous ren­voie vers son site inter­net.