Le Crossroads festival revient avec ses showcases gratuits à Roubaix

Dans Festival, Music in my ears
Scroll par là

Du 11 au 13 sep­tembre, le fes­ti­val euro­péen de décou­vertes musi­cales revient à Rou­baix pour sa 4e édi­tion. Pen­dant trois jours, 29 artistes et groupes émer­gents vont se pro­duire lors de show­cases gra­tuits dans dif­fé­rents spots de Rou­baix. Rien que pour vous et vos oreilles.

Les gros fes­toches, c’était bien cool, mais l’é­té n’est pas encore fini. Et négli­ger les fes­ti­vals gra­tuits, du coin et qui vous font décou­vrir des pépites serait une gros­sière erreur. Le Cross­roads Fes­ti­val en fait par­tie.

A la base, c’est un évé­ne­ment entre pro­fes­sion­nels de la musique : des artistes du coin et d’ailleurs viennent démon­trer leur talent face à des mana­gers, labels pro­duc­teurs… Sauf que la Bri­gade d’Intervention Cultu­relle (qui se cache der­rière l’organisation) s’est dit que ce serait bien bête que le public n’en pro­fite pas lui aus­si.

Trois jours, trois lieux

Du coup, dites bon­jours aux soi­rées show­case gra­tuites ! Pen­dant trois jours, vous allez pou­voir squat­ter à la Condi­tion Publique, au théâtre Pierre de Rou­baix et à la Cave aux Poètes. En tout, il y a 29 artistes et/ou groupes pro­gram­més.

Ils ont tous été sélec­tion­nés en février par un jury, pré­cise Tho­mas Blan­quart, le coor­di­na­teur du fes­ti­val. Cer­tains sont déjà connus par chez nous car ils sont de la région et on déjà gagné des trem­plins.” Oh oui on en connait : les Rap­peurs en Car­ton, Bekar ou encore Yolande Bashing ont déjà prou­vé leur talent dans le coin. “Quinze groupes sont des Hauts-de-France mais on aus­si des groupes du Havre, du Luxem­bourg et même du Qué­bec.”

Et niveau genre musi­cal, il y en a là aus­si pour tous les goûts : du rap, de l’in­die rock, de la pop, de l’élec­tro…

Attention à la résa’

Votre seul sou­ci cette semaine musi­ca­le­ment par­lant sera de choi­sir quels artistes vous vou­lez aller décou­vrir. Et de ne pas oublier de réser­ver en ligne (oui c’est gra­tuit, mais il y a des his­toires de jauge). On pré­fère vous pré­ve­nir que la qua­li­té du fes­ti­val n’est plus à faire et que cer­taines soi­rées vont affi­cher com­plet. On dit ça juste comme ça.

Sinon, on vous laisse avec un lien vers le site très com­plet du fes­ti­val. Ça démarre dès mer­cre­di cette his­toire, alors ne pro­cras­ti­nez pas trop.