Ramen ton bol : le bar à ramen zéro déchet qui va ouvrir cet automne

Dans Food Porn, Lille, Voyage Voyage
Scroll par là

Vous en rêviez, deux frangines lil­lois­es vont le faire : Stéphanie et Éloïse vont ouvrir avant la fin de l’an­née “Ramen ton bol” à Gam­bet­ta. Un nou­veau lieu gour­mand où on pour­ra com­pos­er ses ramens soi-même le midi et manger de bons desserts accom­pa­g­nés d’un thé japon­ais l’aprem’.

Tous ceux qui ont déjà goûté vous le diront : le ramen, c’est trop bon. Du coup, plus il y a d’en­droits où en manger, mieux on se porte. Sauf qu’à Lille, ça ne court pas vrai­ment les rues et ça man­quait cru­elle­ment à l’estom­ac de Stéphanie. Il y an un an env­i­ron, cette Lil­loise de 38 ans s’est dit qu’elle allait elle-même remédi­er au prob­lème en ouvrant son food-truck japon­ais.

Le hasard faisant plutôt extrême­ment bien les choses, sa petite sœur Éloïse, cheffe et fan de Japon, est en train de ter­min­er son con­trat au Wal­ly’s Cof­fee. “On est super proches et on est surtout de grandes pas­sion­nés de voy­ages culi­naires”, explique l’aînée. “Que je rejoigne l’aven­ture, c’é­tait juste une évi­dence”, ajoute la cadette.

Voilà les fran­gins : Eloïse à gauchet Stéphanie (logique­ment) à droite.

Le duo part donc toquer à la porte de la BGE pour obtenir plein de bons con­seils. Déjà le pre­mier : bye bye le foodtruck, autant entr­er directe­ment dans le dur avec un vrai local. “Surtout qu’on voulait boss­er en mode zéro déchet, comme on le fait chez nous, note Stéphanie. Et Éloïse est une pro du dessert à l’assi­ette donc ça aurait été dom­mage de con­fin­er ça dans un truck.

Ramen, takoyaki et dessert à l’assiette

Les voilà à quelques semaine de s’in­staller rue Gam­bet­ta avec toutes leurs idées japon­isantes qu’on va se faire un plaisir de vous lis­ter. (Atten­tion si vous avez actuelle­ment faim, ça peut être com­pliqué à lire.)

Qui dit bar à ramens, dit bol à com­pos­er soit même. Vous aurez donc à choisir le midi :

  • votre petit bouil­lon (trois au choix)
  • votre pro­téine (pois­son, viande, tofu…)
  • votre type de nouille
  • deux gar­ni­tures (que des pro­duits de sai­son au max­i­mum bio et locaux)
  • un top­ping
©Ramen­Ton­Bol

Tout ça dans un bon bol d’1 litre pour 14€ (11€ sans pro­téine et 8€ pour un demi-bol) que les filles vous encour­a­gent vive­ment à ramen­er si vous voulez pren­dre à emporter. “D’où le nom du lieu : il faut ramen­er son pro­pre bol et on en a en con­signe bien évidem­ment si besoin.”

Pour le dessert, il y aura des takoy­a­ki sucrés à dévor­er dans des cups mange­ables. (Non, vrai­ment les déchets, ce n’est vrai­ment pas leur truc aux deux frangines.)

Coucou les takoyo­ki. ©Ramen­Ton­Bol

Les takoy­a­ki repasseront en mode salé l’aprem’ pour ceux qui auraient sauté l’heure du déj’. Pour le goûter, place aux tal­ents d’Éloïse pour les fameux desserts à l’assi­ette. Vous les dégus­terez avec, au choix, une foule de thés japon­ais ou des bois­sons locales.

On aurait encore une foules de choses à vous dire sur “Ramen ton bol”. Mais on va laiss­er ça pour l’ou­ver­ture qui devrait arriv­er avant l’hiv­er, On vous tient au jus bouil­lon bien évidem­ment.

Et en atten­dant, on vous laisse suiv­re leur actu sur leur page Face­book.