Les bouteilles de bière consignées font leur retour à Lille

Dans Bière, C'est green, Lille
Scroll par là

Chaque fois, c’est la même chose : vous faites une super soirée, vous avez tout un tas de gens polis qui arrivent avec des bouteilles, vous aident à les vider dans la nuit, et le lendemain, vous vous retrouvez avec un appartement transformé en cimetière de bouteilles en verre qui vont partir au recyclage. Plus pour longtemps : les brasseries se (re)mettent à la consigne.

On vous avait déjà parlé de la Brasserie du Singe Savant, qui a acheté une vieille machine de récupération des bouteilles en verre. Sans pratiquer la consigne, les Singes apprécient que leurs clients ramènent les bouteilles une fois vidées de leur contenu. Ça, c’est un premier pas.

Mais (au moins) deux boîtes du coin ont décidé d’aller plus loin et de faire de la consigne de bouteilles de bière un commerce. La première n’est pas une bleue dans le business de la consigne : Jean Bouteille, installée au Port de Lille, est déjà présente dans tout un tas de points de vente en France. Spécialisée dans la vente en vrac de liquides en tout genre (lessive, gel douche, liquide vaisselle et autre savon noir), l’entreprise ne s’était pas tout de suite aventurée sur le marché de la bière, pourtant porteur dans le coin.

Mais voilà que Jean Bouteille a inventé Oublong, une tireuse à bière qui permet de partir avec sa bouteille de bière mise sous pression instantanément. Dans le coin, deux brasseries ont accueilli cette tireuse d’un nouveau genre : la Brasserie Cambier (d’où sort la Mongy, entre autres), et la brasserie Moulins d’Ascq, qui fait de la bière bio depuis le début, et qui donc a une petite idée de ce que le vrac a de durable.

De la bière du coin sous pression

Dans un autre genre, deux Lillois se sont lancés dans le pari fou de livrer des bouteilles de bière consignées à domicile. Franck et Gui, à la tête de La Consignerie, font partie des dix projets choisis par la Métropole Européenne de Lille pour figurer dans l’opération MEL Makers, qui donne de la visibilité à des campagnes de financement participatif. Et la campagne bat son plein, pour la Consignerie. “On souhaite réunir assez de fonds pour un vélo cargo qui nous permettra de faire les livraisons“, détaille Franck.

Photo ©La Consignerie

Leur concept est très simple : vous pourrez commander vos bouteilles consignées en ligne, ou vous rendre au drive de la Consignerie, à Saint-André-Lez-Lille. Là, on vous remettra donc des bouteilles de bière artisanale et régionale, et vous, vous rendrez les bouteilles que vous avez vidées depuis votre dernière commande. Et voilà, aussi simple que ça. Et prometteur, vu le nombre de brasseurs du coin qui sont partants. Jenlain, les brasseries Waale, Tandem, Bellenaert, Thiriez, Singe Savant et Moulins d’Ascq ont d’ores et déjà dit banco.

Il n’y a plus qu’à, en somme. “On est en train de tester le système, avec une vingtaine de volontaires, confirme Franck. On va se lancer véritablement en janvier.” D’ici là, lui et Gui vont perfectionner leur système de mise sous pression, et s’armer de courage. Vu comme la campagne de financement participatif a cartonné, on peut dire que leur projet suscite un peu d’intérêt chez les amateurs de bière.