Les box à vélos commencent à être déployées dans la ville

Dans Dans la rue, Lille, Mon P'tit Vélo
Scroll par là

La pre­mière box à vélo made in bud­get par­ti­ci­pa­tif a été inau­gu­rée ce matin à Fives. Quatre autres ont été posées dans le centre-ville et ça devrait conti­nuer jus­qu’à fin octobre pour que les 24 trouvent leur spot.

Avoir un vélo, c’est bien. Avoir un vélo et un endroit où le ran­ger, c’est encore mieux. D’où cette demande de garages à vélos venue de l’appel à pro­jets pour le bud­get par­ti­ci­pa­tif.

Les por­teurs de pro­jets, prin­ci­pa­le­ment des Fivois, ont réus­si à déblo­quer 160 000€ pour que des box viennent fleu­rir dans cer­taines rues de Lille, Lomme et Hel­lemmes. Avec cette jolie enve­loppe, 24 box pou­vant cha­cune conte­nir cinq vélos (pas de gros tri­por­teurs, on vous pré­vient) ont pu être com­man­dées par la ville.

Les cinq pre­mières sont opé­ra­tion­nelles et… affichent déjà qua­si com­plet. “On a déjà eu 400 demandes pour 120 vélos, explique-t-on à la mai­rie qui a donc déjà une bonne liste d’at­tente. On pri­vi­lé­gie for­cé­ment ceux qui n’ont pas de garage ou d’autres options pour ran­ger leur vélo chez eux. Il faut ensuite qu’il y ait trois demandes dans un même péri­mètre res­treint pour qu’on décide d’y implan­ter une box.” (Pour pro­po­ser un lieu d’ailleurs, c’est par ici)

La box n’est pas implan­tée en plein milieu de la rue, vous vous en dou­tez bien, mais sur une place de sta­tion­ne­ment. Ce qui a le don de ravir ceux qui se déplacent à deux roues… et faire bouillir de colère ceux à quatre roues qui galèrent déjà à se garer, à Fives notam­ment.

C’est pour­tant dans ce quar­tier qu’il y a eu le plus fort taux de demandes d’im­plan­ta­tion de box. La pre­mière se trouve rue Ber­lioz et on vous laisse voir sur la carte où se situent les autres. Gar­dez quand même en tête qu’on connaît le noms des rues d’im­plan­ta­tion mais pas l’emplacement exact et qu’il reste deux spots à trou­ver pour celles d’Hel­lemmes.

Chaque box est dotée d’un ver­rou élec­tro­nique que le cycliste pour­ra déblo­quer avec son smart­phone ou un badge une fois son abon­ne­ment men­suel payé en mai­rie. Le coût de l’abonnement a été fixé à 50€ par an.

Vu la grosse demande, les ser­vices de la ville auraient déjà deman­dé une ral­longe de 160 000€ dans le pro­chain bud­get de la ville pour com­man­der 24 nou­velles box.