Pour éviter le gaspillage, Monsieur Lucette vend ses chaussettes à l’unité

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Si vous êtes du genre à perdre vos chaussettes régulièrement, Monsieur Lucette a un concept qui devrait vous intéresser : la vente de chaussette à l’unité. Il ne manque à cette start-up lilloise plus qu’une campagne de crowdfunding réussie, histoire de pouvoir se lancer sereinement.

Que celui qui n’a jamais perdu de chaussette nous jette la première pierre paire. La chaussette, c’est un élément indispensable de la garde-robe, mais qui a tendance à disparaître de façon trop mystérieuse. Et si vous aussi vous en avez marre de les racheter en paire, quand il ne vous en faut qu’une, alors Monsieur Lucette va (peut-être) venir résoudre vos problèmes existentiels.

Le concept est simple : chez Monsieur Lucette, les paires de chaussettes sont bannies. On les achète à l’unité, ou pas du tout. L’idée, c’est “de consommer autrement un produit que tout le monde a chez soi“, explique Mouyan, co-fondatrice. Simplement arrêter la surconsommation de chaussettes en fait. “Pourquoi racheter une paire quand on a besoin que d’une seule chaussette ?

La marque lilloise, qui réunit Mouyan, Yassine et Ted, trois amis d’enfance, se veut éco-responsable. Les chaussettes sont fabriquées à base de coton recyclé, sont aussi imaginées et conçues à Lille et fabriquées dans le Limousin. Tout ça dans le but de “réduire l’impact écologique et économique“.

Ecologique et économique

En plus d’être écologique, Monsieur Lucette met un point d’honneur à faire des belles chaussettes : “C’est un produit de tous les jours, mais un beau produit“. Pour faire simple, vous avez le choix entre sept modèles, pas un de plus, pas un de moins, pour ne pas pousser à la consommation.

Les chaussettes sont bleu-blanc-rouge, en référence à la France (facile !). Il y a des motifs : croissant, marinière, coq, Monsieur Lucette, et même, pour les plus chauvins d’entre nous, de la bière, des moules et des frites. Et vous pouvez en acheter deux identiques (mais pas en paire, on vous le rappelle), ou dépareillées, parce qu’elles vont quand même ensemble.

Les chaussettes sont “Made in France” et ça se voit !

Pour pouvoir se lancer officiellement, les amis de Monsieur Lucette, incubés à Euratech’ et lauréat MEL makers, comptent sur le crowdfunding. Avec 350 pré-ventes, le bébé Monsieur Lucette pourra officiellement voir le jour. Dès 750, vous pourrez acheter vos chaussettes sur l’internet mondial, et à 1000 vous pourrez les retrouver en corner shop à Lille. Il faudra compter 7€ la chaussette (parce qu’ils ne les vendent qu’à l’unité, vous avez suivi ?), ou si vous en voulez plus, vous avez des offres, comme 20€ les trois chaussettes.

C’est le jeu ma pov’ Lucette

Mais au fait, pourquoi Monsieur Lucette ? En fait, tout est parti d’une rencontre avec un monsieur qui avait des chaussettes dépareillées, bleu et rouge. Et les amis se sont rendus compte que ça pouvait arriver à n’importe qui (on ne juge pas). Et puis aussi un peu parce que, perdre ses chaussettes, “c’est le jeu ma pauvre Lucette !Du coup Monsieur Lucette, ils se sont dit que ça pourrait rassembler tout le monde.

Ensemble, on va plus loin. Surtout quand on avance à pied de chaussettes 🤣.

Publiée par Monsieur Lucette sur Jeudi 20 juin 2019

En revanche, on les a questionnés, ils restent comme nous, de simple mortels qui ne savent pas comment disparaissent les chaussettes… On en reste persuadé, c’est la faute d’un lutin.

Si vous voulez aider à la naissance de Monsieur Lucette, c’est ici que ça se passe jusqu’au 18 octobre.