Juste un p’tit bout, la future fabrique à goûters du centre

Dans Chill, Food Porn, Lille
Scroll par là

C’est bon, l’au­tomne est arri­vé, la sai­son des salons de thé est donc offi­ciel­le­ment ouverte ! Vous allez même pou­voir en rajou­ter un à votre liste d’i­ci la fin de l’an­née : celui de Damien et Constance, deux Lil­lois qui sont reve­nus de la capi­tale avec tout leur talent pour vous rendre la vie plus sucrée.

Notre repas pré­fé­ré ? C’est le goû­ter !” Constance assume entiè­re­ment son amour incon­di­tion­nels des cookies et autres plai­sirs sucrés. Que ce soit côté per­so que côté pro : une fois son beau diplôme d’in­gé­nieure phy­si­co-chi­miste en poche, elle est direc­te­ment par­tie en 2015… en CAP pâtis­se­rie à Rouen.

A 27 ans, cette Lil­loise d’o­ri­gine est de retour chez elle depuis cet été avec un beau bagage tech­nique et plein d’ex­pé­riences gour­mandes dans des res­tos étoi­lés, des cof­fee shops ou salons de thé, que ce soit à Ber­lin, au Havre ou encore à Paris. Elle n’est pas reve­nue seule de la capi­tale : Damien, son com­pa­gnon, est lui aus­si ori­gi­naire de Lille et, comme par hasard, très gour­mand.

Quand ils se sont ren­con­trés à Rouen, il était étu­diant en comp­ta-ges­tion et bos­sait dans une pâtis­se­rie… dont il est deve­nu direc­teur à la fin de ses études. Il s’est ensuite essayé dans d’autres domaines avant de reve­nir à ses pre­mières amours (oui les pâtis­se­ries) : il a tra­vaillé pour Eric Kay­ser avant d’être débau­ché par le grand chef pâtis­sier Yan­nick Cou­vreur pour diri­ger trois de ses bou­tiques pari­siennes.

Duo gourmand-craquant gagnant

For­cé­ment, quand vous mélan­gez ces deux par­cours, vous obte­nez un beau duo gour­mand-gagnant qui n’a­vait qu’une envie : reve­nir à Lille pour ouvrir son propre concept.

On a tou­jours eu cette envie et là, on se sent prêts, annonce Damien. On a déjà par­lé avec tous nos pro­duc­teurs locaux, on a trou­vé notre tor­ré­fac­teur et c’est presque bon pour le local”. Leur concept bap­ti­sé “Juste un p’tit bout” (on l’a tous déjà dit devant un bon gâteau) sera donc un salon de thé qui sera sur­tout “une fabrique à goû­ters” où il y aura des cookies (of course) mais aus­si des made­leines, des brow­nies, des finan­ciers, un peu de brioches, des pâtis­se­ries fraîches mais aus­si des entre­mets ou encore de gros gâteaux à la part.

Pour se redon­ner du cou­rage en cette fin de semaine quoi de mieux que des mira­belles locales dans un gros gâteau…

Publiée par Juste un p’tit bout sur Jeu­di 12 sep­tembre 2019

Tout sera super gour­mand sans être déca­dent”, résume la jeune pâtis­sière. Est ce qu’on a besoin de vous pré­ci­ser que tout sera fait-mai­son, avec un max de pro­duits locaux et de sai­son ? Vous pour­rez accom­pa­gnez toutes ces dou­ceurs d’un bon thé ou café (Damien se forme pour tenir le rôle du baris­ta).

Du petit-déj au goûter

Sinon, on aime aus­si beau­coup le petit-déj”, glisse Constance avec un sou­rire. Leur salon gour­mand sera donc ouvert du matin à jus­qu’à l’heure du goû­ter. Pour la pause de midi, il y aura même de quoi man­ger un p’tit bout salé.

En ce qui concerne l’at­mo­sphère, Damien et Constance sont des fans du cocoo­ning à la scan­di­nave. Ils ima­ginent leur futur local (qui devrait se situer entre Lille-Flandres et la Grand-Place) dans une ambiance épu­rée et cha­leu­reuse, à la hygge en somme.

Pour pas­ser de l’i­ma­gi­na­tion à la dégus­ta­tion, il fau­dra sim­ple­ment attendre encore quelques semaines car ils espèrent ouvrir d’i­ci fin novembre/début décembre. Ça vous laisse le temps de faire un p’tit tour sur leur cam­pagne de crowd­fun­ding (avec des contre­par­ties gour­mandes à la clef) ouverte jusque fin octobre.

PS : Mer­ci à Sté­phane pour nous avoir lan­cés sur la piste de Juste un p’tit bout via “Ça mérite un sujet Vozer” <3