De la bonne cuisine et un brassin public à Lille-Flandres la semaine prochaine

Dans Bière, Food Porn, Lille
Scroll par là

Du 7 au 11 octobre, la gare lil­loise accueille sa sep­tième édi­tion de “Chefs de Gare”. Le prin­cipe ? Une cui­sine mobile s’ins­talle dans la gare et la SNCF invite des chefs, des bras­seurs et des pro­duc­teurs du coin à venir l’a­ni­mer pen­dant plu­sieurs jours.

Cette année encore il y aura de bons petits plats et de beaux pro­duits locaux à dégus­ter à Lille-Flandres. Mais ce qui a sur­tout rete­nu notre atten­tion pour cette édi­tion, c’est la place accor­dée aux bras­seurs. Deux chouettes bras­se­ries, celles des Halles et l’Exigüe seront pré­sentes res­pec­ti­ve­ment les 9 et 10 octobre par exemple.

Brasser comme on cuisine

Mais sur­tout, la Mouss’­Touch de J.-B.-Lebas et la bras­se­rie Hub vont car­ré­ment y ins­tal­ler une micro-bras­se­rie pour vous mon­trer en direct l’art du bras­sage de la bière les 7 et 9 octobre. “Ça me trot­tait dans la tête depuis un moment, avoue Ber­trand de la Mouss’­Touch qui brasse la Daron. Cette année, on a déci­dé de se lan­cer et on trouve ça génial de faire ça en public. Sur­tout que bras­ser, c’est comme cui­si­ner en fait : on cuit et on laisse fer­men­ter des levures par exemple.”

Et que vont-ils bras­ser avec leurs potes rou­bai­siens de la bras­se­rie Hub ? De la bière, certes, mais pas n’im­porte laquelle. Ce sera la Rail (+1 pour le jeu de mot fer­ro­viaire), c’est comme ça qu’on nomme les bières au seigle, explique Ber­trand. On ne sait pas encore si ce sera une IPA ou une pale ale mais on peut déjà tea­ser qu’elle sera ronde, cré­meuse et que l’eau avec laquelle elle sera bras­sée sera puri­fiée au char­bon végé­tal.

La suite du menu

Pour le reste, mieux vaut vous poin­ter les 7 et 9 octobre direc­te­ment à Lille-Flandres pour vivre le bras­sage en direct et leur poser plein de ques­tions. Vous pour­rez en pro­fi­ter pour faire un tour sur les stands maraî­chers ou encore vous offrir une petite gaufre du Pays Fla­mand.

Mieux : aller en prendre plein les papilles dans le pavillon culi­naire où des chefs de renom ani­me­ront des ate­liers bien gour­mands. Il y aura d’ailleurs le chef syrien Bas­sem Ataya qu’on retrouve sou­vent dans le cadre du Refu­gee Food Fes­ti­val.

C’est bon, on vous a assez ouvert l’ap­pé­tit ? Alors on vous laisse avec le des­sert, c’est à dire le beau pro­gramme de toute l’o­pé­ra­tion “Chefs de gare”.