De la bonne cuisine et un brassin public à Lille-Flandres la semaine prochaine

Dans Bière, Food Porn, Lille
Scroll par là

Du 7 au 11 octobre, la gare lilloise accueille sa septième édition de “Chefs de Gare”. Le principe ? Une cuisine mobile s’installe dans la gare et la SNCF invite des chefs, des brasseurs et des producteurs du coin à venir l’animer pendant plusieurs jours.

Cette année encore il y aura de bons petits plats et de beaux produits locaux à déguster à Lille-Flandres. Mais ce qui a surtout retenu notre attention pour cette édition, c’est la place accordée aux brasseurs. Deux chouettes brasseries, celles des Halles et l’Exigüe seront présentes respectivement les 9 et 10 octobre par exemple.

Brasser comme on cuisine

Mais surtout, la Mouss’Touch de J.-B.-Lebas et la brasserie Hub vont carrément y installer une micro-brasserie pour vous montrer en direct l’art du brassage de la bière les 7 et 9 octobre. “Ça me trottait dans la tête depuis un moment, avoue Bertrand de la Mouss’Touch qui brasse la Daron. Cette année, on a décidé de se lancer et on trouve ça génial de faire ça en public. Surtout que brasser, c’est comme cuisiner en fait : on cuit et on laisse fermenter des levures par exemple.”

Et que vont-ils brasser avec leurs potes roubaisiens de la brasserie Hub ? De la bière, certes, mais pas n’importe laquelle. Ce sera la Rail (+1 pour le jeu de mot ferroviaire), c’est comme ça qu’on nomme les bières au seigle, explique Bertrand. On ne sait pas encore si ce sera une IPA ou une pale ale mais on peut déjà teaser qu’elle sera ronde, crémeuse et que l’eau avec laquelle elle sera brassée sera purifiée au charbon végétal.

La suite du menu

Pour le reste, mieux vaut vous pointer les 7 et 9 octobre directement à Lille-Flandres pour vivre le brassage en direct et leur poser plein de questions. Vous pourrez en profiter pour faire un tour sur les stands maraîchers ou encore vous offrir une petite gaufre du Pays Flamand.

Mieux : aller en prendre plein les papilles dans le pavillon culinaire où des chefs de renom animeront des ateliers bien gourmands. Il y aura d’ailleurs le chef syrien Bassem Ataya qu’on retrouve souvent dans le cadre du Refugee Food Festival.

C’est bon, on vous a assez ouvert l’appétit ? Alors on vous laisse avec le dessert, c’est à dire le beau programme de toute l’opération “Chefs de gare”.