Lille est officiellement candidate pour accueillir une Pokémon Go Fest

Dans Geek, Lille
Scroll par là

Après le lan­ce­ment d’une péti­tion le mois der­nier et l’en­goue­ment qu’elle a sus­ci­té, la mai­rie a envoyé un mail à Paul pour lui appor­ter son sou­tien. L’é­tu­diant lil­lois a pu fina­li­ser la can­di­da­ture de la ville auprès de Nian­tic. Il ne reste plus qu’à attendre et croi­ser les doigts…

Ima­gi­nez si Lille est choi­sie par Nian­tic. Ima­gi­nez la ville qui four­mille­rait de chas­seurs venus des quatre coins de la pla­nète (voire du monde) et la Cita­delle rem­plie de Poké­mon. Paul Cas­tri, lui ‚y croit. Ce jeune étu­diant est lil­lois depuis même pas trois mois mais il a déjà prou­vé qu’on pou­vait l’a­dop­ter direct.

Quand il a débar­qué de Poi­tiers en août pour son mas­ter en com­merce inter­na­tio­nal, il a com­men­cé logi­que­ment à chas­ser le Poké­mon en ville. En décou­vrant Lille, il s’est sur­tout ren­du compte qu’elle avait le poten­tiel pour deve­nir une ville hôte d’une Poké­mon Go Fest. “Je suis allé che­cker sur le site de Nian­tic les cri­tères de sélec­tion et, en fait Lille, a toutes chances, affirme Paul. On a la Cita­delle, on est une ville assez jeune et grande et, sur­tout, on est à une heure de train de trois capi­tales euro­péennes.

[Pour les new­bies, sachez juste qu’une Poké­mon Go Fest est un énorme ras­sem­ble­ment où des dizaines de mil­liers de joueurs et joueuses, venus d’un peu par­tout, se retrouvent pour chas­ser des Poké­mon rares et papo­ter entre pas­sion­nés. C’est Nian­tic, le créa­teur de Poké­mon Go lui-même, qui orga­nise la chose.]

Lille dans l’arène

L’é­tu­diant-chas­seur s’est donc retrous­sé les manches et a pris une jour­née pour bos­ser le dos­sier et lan­cer la fameuse péti­tion (qu’on vous avait relayée ici). “Mon but avec cette péti­tion, c’é­tait sur­tout d’in­ter­pel­ler la mai­rie pour entrer en contact avec elle et qu’elle nous apporte son sou­tien.Pari gagné puisque la péti­tion a dépas­sé les 3400 signa­tures et le cabi­net de Mar­tine Aubry a pris contact avec Paul. (La mai­rie nous l’a confir­mé.)

On a dis­cu­té de la fai­sa­bi­li­té du pro­jet et le 1er octobre, date butoir de la fin des can­di­da­tures pour 2020, j’ai reçu un mail de la mai­rie avec un cour­rier de la maire joint, raconte Paul. On est l’une des villes fran­çaises avec le plus de sou­tien et l’un des dos­siers les plus solides.”

La lettre que Paul a reçu de la mai­rie ©PaulCastri/Facebook

La com­pèt’ sera dure puis­qu’en plus de Lyon (qui a elle aus­si un bon dos­sier de can­di­da­ture), il y a aus­si Séville, Rome, Mexi­co ou encore Hel­sin­ki en lice. Mais Paul y croit, tout comme (on sup­pose) les 3400 chas­seurs de Poké­mon du coin.

Ne reste plus qu’à attendre et croi­ser les doigts pour que Nian­tic opte pour Lille pour orga­ni­ser sa pro­chaine Poke­mon Go Fest.