SOS homophobie organise un débat autour du projet de loi PMA ce mercredi

Dans Lille, Politique
Scroll par là

Cré­dit pho­to : Mer­li­lind­berg pour Wiki­me­dia

Ce mer­cre­di 9 octobre à la Mai­son des Asso­cia­tions de Lille, l’as­so­cia­tion SOS homo­pho­bie orga­ni­se­ra un débat ouvert à tous autour du pro­jet de loi sur la PMA.

Ven­dre­di 27 sep­tembre, l’As­sem­blée natio­nale a adop­té le pre­mier article de loi rela­tif au pro­jet de loi Bioé­thique et a voté l’ou­ver­ture de la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée (PMA) à toutes les femmes. Ce qui est sur­tout une révo­lu­tion pour les couples de femmes les­biens et pour les femmes seules. On rap­pelle comme ça en pas­sant que la PMA c’est “l’en­semble des trai­te­ments et des tech­niques médi­cales qui per­mettent de conce­voir un enfant”, explique SOS homo­pho­bie.

Très média­ti­sée, l’ou­ver­ture de la PMA pour toutes ne fait pas que des heu­reux et de nom­breuses mani­fes­ta­tions ont lieu en France contre ce pro­jet de loi. Du coup, ce débat sera l’oc­ca­sion pour des pro­fes­sion­nels de venir expri­mer leur point de vue. Il y aura des acteurs du sec­teur médi­cal, juri­dique, asso­cia­tif, à savoir :

  • le doc­teur Béran­gère Ducrocq, méde­cin du CECOS à Lille (le centre d’é­tude et de conser­va­tion du sperme gère les dons de gamètes).
  • le doc­teur Claire Parent, gyné­co­logue dans le Douai­sis et à Lens.
  • le juriste Vic­tor Des­champs, pro­fes­seur d’u­ni­ver­si­té et auteur de l’ou­vrage “Le fon­de­ment de la filia­tion

Mais, il y aura, aus­si et sur­tout, des familles et des couples qui ont eu recours à la PMA ou qui ont pour pro­jet de le faire. Nor­mal, ils sont les pre­miers concer­nés.

Pour SOS homo­pho­bie, le débat sera l’oc­ca­sion de “faire le point sur l’a­van­cée du pro­jet de loi”, qui sera exa­mi­né par le Sénat le 15 octobre.

Si vous avez envie de par­ti­ci­per à ce débat (que vous soyez pour ou contre la PMA), c’est ce mer­cre­di soir à 19 heures la Mai­son des Asso­cia­tions de Lille, située au 72 — 74 rue Royale. L’en­trée est gra­tuite.