Le conseil municipal de Lille a décrété l’urgence climatique

Dans Lille, Politique
Scroll par là

Lors du der­nier conseil muni­ci­pal de ven­dre­di, les élus ont voté à l’u­na­ni­mi­té une “décla­ra­tion d’ur­gence cli­ma­tique”. Un vœu qui devrait se concré­ti­ser par un tout pre­mier bud­get cli­ma­tique et un déve­lop­pe­ment consé­quent des éner­gies renou­ve­lables.

Un vote una­nime sur la ques­tion éco­lo­gique, pas sûr que ça aurait été le cas il y a 15 ans. Mais mieux vaut se concen­trer sur les actions futures plu­tôt que sur les inac­tions pas­sées. Ven­dre­di soir, la “décla­ra­tion d’urgence cli­ma­tique”, pro­po­sée par le groupe Europe Écologie–Les Verts avec le sou­tien du groupe socia­liste a fait l’u­na­ni­mi­té.

C’est beau mais for­cé­ment, il faut désor­mais voir ce qui va être mis en place pour pas­ser des mots à l’ac­tion. Du côté de la mai­rie, on parle déjà d’un “bud­get cli­ma­tique” en pré­pa­ra­tion, une pre­mière à Lille. Concrè­te­ment, il devrait ser­vir à mettre les bou­chées doubles sur plu­sieurs actions, cer­taines déjà amor­cées en ville, comme la débé­ton­ni­sa­tion des cours d’é­coles, le déve­lop­pe­ment des éner­gies renou­ve­lables, des déve­lop­pe­ments doux et du per­mis de végé­ta­li­ser…

L’ob­jec­tif final ? Que d’i­ci 2030, la ville par­vienne à réduire de 40% ses émis­sions de gaz à effet de serre par rap­port à 1990.