Ce week-end, il y a une démo de wakeboard sur la Deûle

Dans Dans la rue, Lille, Sueur
Scroll par là

Cré­dit pho­to : ©Lae­ti­tia Cou­sin

De ven­dre­di à dimanche, la ville orga­nise sa qua­trième édi­tion du week-end Gare d’eau. À cette occa­sion, plu­sieurs évé­ne­ments sont orga­ni­sés autour de la Deûle. L’as­so Water­wood, elle, sera de la par­tie. Ses riders bra­ve­ront la fraî­cheur de la Deûle pour vous pro­po­ser une démo de wake­board.

Com­men­çons par le com­men­ce­ment. Si vous ne savez pas ce qu’est le wake­board, c’est une espèce de mélange entre le snow­board (sans neige) et le kite­surf parce que la planche est trac­tée par une sorte de tire-fesses aqua­tique, mais sans la pente. Mais, pour mieux com­prendre, rien de mieux que de voir une démo en live.

Alors, ce dimanche, dans le cadre du week-end Gare d’eau, un fes­toche d’ ”art flu­vestre” orga­ni­sé par la mai­rie, l’as­so Water­wood a déci­dé de faire une démo pour les Lil­lois. Elle a même pré­vu d’ins­tal­ler un winch élec­trique, c’est le truc qui va tirer les planches, et un kicker, un trem­plin, pour vous épa­ter avec leurs figures les plus acro­ba­tiques. Émer­veille­ment (et gamelles) garanti(s).

Water­wood, c’est une asso qui veut pro­mou­voir “les sports nau­tiques trac­tés”, comme le ski nau­tique, le wake­board ou encore le wakes­kate, explique Jéré­mie Monein, dit Mone, le pré­sident de l’as­so. “Il n’y aura pas d’i­ni­tia­tion là, mais on en fera lors de pro­chains évé­ne­ments”, pro­met-il.

Se réapproprier la Deûle

L’i­dée c’est de se réap­pro­prier la Deûle. Elle a une mau­vaise image mais elle est de plus en plus propre, l’en­droit où va faire notre démo est clean. Dans la métro­pole, il n’y a pas de base de loi­sirs nau­tiques, alors c’est bien de valo­ri­ser ce qu’on a”, raconte Mone. Dimanche, vous pour­rez voir les riders s’é­chauf­fer de midi à 14 heures et pas­ser aux choses sérieuses de 14 heures à 18h30.

D’ailleurs, Water­wood devrait bien­tôt se réap­pro­prier encore plus la Deûle. Ils sont en pour­par­lers avec la mai­rie et sont en bonne voie pour pou­voir obte­nir des cré­neaux de mi-mars à mi-octobre, tous les ven­dre­dis de 18 heures à 20 heures pour rider notre belle rivière au niveau du pont Napo­léon. Vous pour­rez donc les stal­ker plus régu­liè­re­ment.

Pour ceux qui vou­draient aus­si pro­fi­ter du week-end Gare d’eau, il y aura plein d’a­ni­ma­tions autour de la Gare d’eau de Lomme : vous pour­rez décou­vrir des expos d’art, des DJ set, des visites de bateaux et plein d’autres choses. Si vous vou­lez tout savoir, c’est ici que ça se passe.

Pour venir sou­te­nir les riders de la Deûle, ren­dez-vous dimanche à par­tir de midi à proxi­mi­té de la péniche kok piraat, près d’Eu­ra­tech, quai Hegel à Lomme. Et c’est gra­tuit.