Le resto 100% mexicain Los 3 Compadres va ouvrir ses portes rue Brûle-Maison

Dans Food Porn, Lille, Voyage Voyage
Scroll par là

Pas besoin de prendre l’a­vion pour débar­quer au Mexique. D’i­ci quelques semaines, il suf­fi­ra de pas­ser les portes du nou­veau res­tau­rant de la rue Brûle-Mai­son à par­tir du 8 novembre. Le res­to offri­ra un dépay­se­ment total à coup de som­bre­ros, de cou­leurs flam­boyantes, de musique tra­di­tion­nelle mais sur­tout de spé­cia­li­tés culi­naires. Buen pro­ve­cho !

Avec Eldo­ra­do, on s’est pas mal habi­tués au Mexique à Lille. Les ale­brijes vont décam­per le 1er décembre mais on n’a pas fini de se réga­ler avec la culture mexi­caine. Autant dire que les trois com­padres Die­go, Israel et Ernest, tombent à pic en s’ins­tal­lant dans l’an­cien Mamaz avec leurs spé­cia­li­tés culi­naires.

Les com­padres, ça veut dire les “grands amis” ou “par­rains”. Ce sont des per­sonnes qui par­tagent des valeurs de fra­ter­ni­té et de soli­da­ri­té, qui s’en­traident quoi qu’il arrive”, expliquent les asso­ciés du res­tau­rant. Ori­gi­naires de Colom­bie, du Mexique et d’Ar­mé­nie, les trois amis se sont ren­con­trés à Lille et n’ont ces­sé pen­dant quatre ans de réflé­chir à ouvrir leur propre res­to’.

Israel le cuis­tot mexi­cain du trio, a tra­vaillé aux four­neaux de grands res­tos à Mexi­co dès l’âge de 15 ans. La cui­sine de son pays, c’est son dada et ce qu’il a vu dans la capi­tale des Flandres n’a fait que ren­for­cer son envie de faire décou­vrir son patri­moine gas­tro­no­mique. “Sou­vent les res­tau­rants qui se disent mexi­cains, ne servent que des tex-mex”, déplore le cuis­tot. “Y’en a même qui mettent des frites dans les bur­ri­tos. C’est parce qu’on est dans le Nord qu’ils font ça ?”, s’a­muse Ernest, son coéqui­pier.

La fin des bêtises culinaires

Chez Los 3 com­padres, ça suf­fit les bêtises culi­naires. Les cuis­tots comptent bien faire voya­ger vos papilles à tra­vers des plats tra­di­tion­nels comme la cochi­ni­ta pibil (porc grillé), les chi­la­quiles (pou­let avec une sauce verte ou rouge et des chips tor­tillas faites mai­son), ou encore les nopales (cac­tus grillés), et les bur­ri­tos. “La carte chan­ge­ra deux à trois fois par an pour mon­trer la varié­té de la cui­sine mexi­caine, ajoute Israel. Et il y aura bien sûr des décli­nai­sons végé­ta­riennes”.

Aujourd’­hui à l’aé­ro­drome de Bon­dues pour le Fes­ti­val Ch’­ti BBQ, nous avons pré­sen­té un plat avec des Nopales (cac­tus),…

Publiée par Los3compadres sur Same­di 15 juin 2019

Dans vos verres, atten­dez-vous aus­si à voir du pays, avec des bières légères, du vin et de la tequi­la impor­tés direc­te­ment du Mexique. Et comme les trois com­padres ne font pas les choses à moi­tié, même les nappes, les assiettes, les shoo­ters et les plats de ser­vice viennent de là-bas. “Les clients pour­ront se ser­vir le gua­ca­mole dans un mol­ca­jete qui est un mor­tier en pierre vol­ca­nique qu’on uti­lise pour les sauces “, explique Die­go. C’est quand même plus sty­lé qu’un simple bol, non ?

Si la date d’ou­ver­ture n’a pas encore été annon­cée, Die­go espère accueillir ses clients d’i­ci la fin du mois pour pou­voir fêter comme il se doit, El Dia de los muer­tos. “On pré­voit des plats spé­ciaux pour ce jour-là et pour les autres dates de fes­ti­vi­tés mexi­caines”, déclare le gérant. Qu’est ce qu’on vous disait déjà ? Ah oui, pas besoin de prendre l’a­vion.

Pour goû­ter à la gas­tro­no­mie mexi­caine du res­to Los 3 Com­padres, ren­dez-vous (bien­tôt) au 80 rue Brûle-Mai­son à Lille à par­tir du 8 novembre. Les prix des plats varient entre 15 et 30€ sans comp­ter les bois­sons. L’en­seigne fait aus­si trai­teur et plats à empor­ter. La date d’ou­ver­ture et les horaires du res­tau­rant seront dévoi­lés pro­chai­ne­ment sur leur page Face­book.