[Foot US] La France affronte la Serbie au Stadium le 9 novembre et ça promet du touchdown

Dans Article Sponsorisé, Lille, Sueur

©FFFA

Scroll par là

Article spon­so­ri­sé @ FFFA

Ce 9 novembre, les Bleus reviennent à Vil­le­neuve-d’Ascq pour affron­ter la Ser­bie pour un match de qua­lif’. Atten­tion, on vous parle ici de playoffs et de foot­ball amé­ri­cain (où la France excelle by the way). Et on va vous moti­ver à y aller en vous démon­tant tous les cli­chés de ce sport.

Est-ce que vous saviez qu’en plus d’être cham­pions du monde de foot­ball, on était aus­si cham­pions d’Eu­rope en foot­ball amé­ri­cain ? Et qu’on avait aus­si raflé la médaille d’or aux World Games 2017 ?

Autant vous dire que la France pèse dans le game. Le match de qua­li­fi­ca­tion pour la ligue euro­péenne qui débarque au Sta­dium le 9 novembre n’est pas donc pas un ren­dez-vous à rater.

Sur­tout que les Bleus ne sont pas venus jouer chez nous depuis six ans et que dans le coin, le foot­ball amé­ri­cain est bien repré­sen­té (cou­cou les Vikings de Vil­le­neuve-d’Ascq).

Bref, main­te­nant que vous êtes chauds pour aller sup­por­ter votre équipe face aux Serbes, on va vous pré­pa­rer à deve­nir un vrai sup­por­ter de foot­ball amé­ri­cain.

Le football américain, ce n’est pas si compliqué

C’est pas faux. En soi, les règles de base ne demandent pas d’a­voir un bac+12 : le but est de gagner du ter­rain sur l’ad­ver­saire et de se rap­pro­cher de la zone d’en-but à l’autre extré­mi­té du ter­rain.

Pour ça, il faut atta­quer : l’équipe en attaque a quatre ten­ta­tives pour gagner 10 yards (un peu plus de 9m). Si elle y arrive, elle a droit à quatre nou­velles ten­ta­tives, et ain­si de suite jusqu’à mar­quer. Si elle n’y arrive pas, l’autre équipe récu­père le bal­lon.

On vous file une vidéo de moins de deux minutes pour com­prendre les autres sub­ti­li­tés.

Non, ce n’est pas un sport de brutes

For­cé­ment, dans notre ima­gi­na­tion, foot­ball amé­ri­cain = gros pla­quages et contu­sions à gogo. C’est quand même plus sub­til que ça, vous l’au­rez com­pris.

Déjà parce qu’il y a quand même une stra­té­gie de jeu mise en place. Les onze joueurs de chaque équipe ne déboulent pas en grosse meute sur le ter­rain en hur­lant “Sus à l’en­ne­mi”. Chaque joueur a un rôle bien défi­ni : les hommes de la ligne ne vont pas n’importe où, les rece­veurs suivent un tra­cé défi­ni par la tac­tique, etc.

©FFFA

Et si l’action est phy­sique, il y a des règles très strictes à res­pec­ter. Inter­dic­tion de viser les genoux du quar­ter­back, par exemple. Pas le droit non plus de pla­quer dans le dos ou lorsque l’ad­ver­saire est en l’air, et les coups de casque sont éga­le­ment pros­crits. Pour les joueurs qui décident d’y aller quand même, de lourdes amendes sont dis­tri­buées.

Un match de football américain, ça peut dure

Autant vous le dire direct : un match dure en moyenne trois heures. Sur le papier, il se divise en 4 quart-temps de 15 minutes. Oui ça fait une heure effec­tive en soi mais, comme pour le bas­ket, toute inter­rup­tion stoppe auto­ma­ti­que­ment le chro­no­mètre.

Entre ça, la mi-temps de 20 minutes et les rota­tions entre les équipes, voi­là com­ment on arrive sou­vent à tour­ner autour de trois heures de match au final.

Ça intéresse pas mal de monde en France

On a au moins tous un pote dans notre bande qui mate la célèbre finale du cham­pion­nat pro­fes­sion­nel amé­ri­cain, A.K.A. le Super­bowl.

Aujourd’­hui, la FFFA compte 23 508 licen­ciés (17 757 hommes et 5 751 femmes). Ils ne pra­tiquent pas que le foot US puisque la fédé­ra­tion com­prend aus­si le flag et le cheer­lea­ding.

©FFFA

Chez nous, les Vikings de Vil­le­neuve-d’Ascq viennent de mon­ter en D1, preuve qu’on est quand même loin d’être à la ramasse sur ce ter­rain. Et est-ce qu’on vous a déjà dit que les Bleus étaient cham­pions d’Eu­rope et avaient aus­si raflé la médaille d’or aux World Games 2017 ? (Juste pour être sûrs.)

Le match contre les Serbes, c’est donc le 9 novembre pro­chain au Sta­dium Lille Métro­pole, à par­tir de 16 heures. C’est (seule­ment) 7€ et 95€ si vous vou­lez boire et man­ger en mode buf­fet pen­dant le match. Com­ment fait-on pour aller sup­por­ter la France? On se rend direc­te­ment sur la billet­te­rie en ligne de la FFFA.

Article spon­so­ri­sé @ FFFA