Acheter ou vendre de l’occas’ ou du vintage : le mode d’emploi Cash-Web

Dans Article Sponsorisé, Geek, Lille, Money Money Money
Scroll par là

Article spon­so­ri­sé Cash-Web

Depuis le 2 novembre, Cash-Web a ouvert son nou­veau maga­sin au début de la rue Gam­bet­ta à Lille. Un temple de 150m² dédié à l’oc­ca­sion, à la seconde main et au vin­tage : que du bon pour la pla­nète et le porte-mon­naie en somme. On vous explique com­ment ça marche si vous n’êtes jamais entré dans l’une de leurs huit bou­tiques de la métro­pole.

Ima­gi­nez entendre votre mère il y a 20 ans être super fière d’a­voir ache­té tous ses cadeaux de Noël d’oc­cas’. À l’é­poque, le seconde main, ce n’é­tait clai­re­ment pas hype. “Les gens ren­traient dans nos bou­tiques en bais­sant la tête. Ils avaient honte de venir ache­ter ou vendre chez nous”, se rap­pelle le gérant des bou­tiques Cash-Web dans la métro­pole lil­loise.

Les temps ont bien chan­gé (et tant mieux). “Aujourd’­hui, on est plu­tôt vu comme un lieu où on fait des achats malins tout en contrant la socié­té de sur­con­som­ma­tion”. En gros, là-bas “c’est comme la Bra­de­rie, mais tous les jours”.

C est le Grand Jour pour l Ouver­ture de CASH-WEB Lille Gam­bet­ta… 14 rue Léon Gam­bet­ta. C était éprou­vant 😢 mais nous…

Publiée par Cash-Web sur Ven­dre­di 1 novembre 2019

Et pour ceux qui ne sont encore jamais allés vendre ou ache­ter quelque chose dans un Cash-Web, on vous file un petit “tuto décou­verte” des trucs qu’on ne savait pas nous-mêmes avant d’y aller :

1 — Vous vendez et on vous paie immédiatement

Ne levez pas les yeux au ciel, ce n’é­tait clai­re­ment pas obvious pour nous. On pen­sait naï­ve­ment que si on venait avec notre ancien appa­reil pho­to reflex, il fal­lait attendre que Cash-Web le revende pour récu­pé­rer le flouze.

Alors que pas du tout : vous débar­quez par exemple à la bou­tique de Gam­bet­ta avec votre vélo (il y a même des trot­ti­nettes) ou votre ancien por­table, l’un des ven­deurs checke le prix de votre pro­duit sur le mar­ché de l’oc­ca­sion (sa côte argus en somme) et déter­mine le prix de rachat. Si ça vous va, go ! Le ven­deur vous prend la mar­chan­dise et vous reverse là, tout de suite, main­te­nant votre dû.

Pour ce qui est de la com­mis­sion de Cash-Web, elle varie selon la demande qu’il y a sur votre pro­duit.

2 — Oui, l’occas’ peut aussi être sous garantie

Les garan­ties vont entre un et six mois selon les pro­duits (sauf pour les jeux vidéo, là c’est 48 heures). Ça veut dire concrè­te­ment que si vous avez un pro­blème avec votre nou­vel ampli ache­té chez Cash-Web et qu’il est encore sous garan­tie, vous pou­vez le rame­ner en bou­tique pour dis­cu­ter du sou­ci avec un conseiller.

Ça par exemple, vous l’a­che­tez avec une garan­tie.

Bon si vous avez écla­té votre gui­tare des­sus, il ne va pas pou­voir faire grand chose pour vous le pauvre conseiller. Mais vous avez com­pris com­ment ça marche une garan­tie.

3 — Vous connaissez MoneyBack ?

Alors là en revanche, on est qua­si sûr qu’on va l’ap­prendre à beau­coup. Chez Cash-Web, il y a un ser­vice qui s’ap­pelle “Money­Back” et qui peut s’a­vé­rer plus que pra­tique quand on est en rade de thunes pour payer son loyer (ou sa taxe d’ha­bi­ta­tion) en temps et en heure.

En gros, vous pou­vez lais­ser chez Cash-Web l’un de vos biens (genre votre mini-PC ou votre appa­reil pho­to) en mode gar­de­rie. Cash-Web vous reverse une cer­taine somme (qui varie selon ce que vous lais­sez) mais ne met pas votre pro­duit en vente tout de suite : vous avez 28 jours pour venir le récu­pé­rer en reve­nant avec la somme et une com­mis­sion.

C’est sur­tout fait pour les coups durs”, explique Rachid. D’ailleurs, vous pou­vez aus­si vendre de l’or là-bas.

4 — C’est comme à la Braderie : il y a de tout

BD, jeu vidéo, vinyle, high tech, gui­tare, vélo, bijou, figu­rine, sabre de nin­ja ou encore sac de luxe : il y a de quoi ache­ter tous les cadeaux de Noël de la famille. Si cha­cune des bou­tiques Cash-Web a ses spé­cia­li­tés (Gam­bet­ta, c’est la musique et les mobi­li­tés douces par exemple), elles sont toutes connec­tées entre elles et avec le site inter­net.

Les conseillers, sont for­més, sym­pas et en plus ils ont de l’hu­mour.

Donc si vous ne trou­vez pas votre bon­heur en bou­tique, vous n’a­vez qu’à deman­der à l’un des ven­deurs qui va recher­cher ça pour vous et hop, le cadeau pour belle-maman, c’est fait.

Si vous en êtes tou­jours à dres­ser votre liste de Noël, on vous laisse faire un tour dans la nou­velle bou­tique au 14 rue Gam­bet­ta à Lille. Elles est ouverte de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 19 heures du lun­di au ven­dre­di et de 10 heures à 19 heures (non stop) le same­di.

Article spon­so­ri­sé Cash-Web