Comment roule Tayo, l’appli’ lilloise qui vous ramène (avec votre caisse) chez vous ?

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Fini le pierre-feuille-ciseaux pour définir qui sera Sam à la fin de la soirée. Avec l’application Tayo créée par deux Lillois, vous pouvez maintenant choisir de donner vos clés à un chauffeur qui vous reconduira chez vous en toute sécurité, sans avoir à vous bouger les miches pour récupérer votre bagnole le lendemain.

C’est quoi Tayo ?

Tayo, c’est un service de raccompagnement en voiture créé par deux trentenaires, Sami et Jocelyn au cœur d’EuraTech’. Sauf qu’au lieu de monter dans la voiture d’un chauffeur, c’est le chauffeur qui monte dans votre voiture pour vous ramener chez vous sain et sauf, ainsi que vos potes. “J’ai perdu un ami dans un accident de voiture parce qu’il avait repris le volant après une soirée bien arrosée, raconte Sami. Le problème avec les VTC habituels quand on est véhiculé, c’est qu’il faut retourner chercher sa voiture le lendemain. Résultat, beaucoup de gens, alors qu’ils ne sont pas en état de conduire, décident de prendre le volant et risquent leur vie et celles des autres conducteurs.

Comment ça marche roule ?

Pour accéder au service, il faut remplir quatre conditions :

  • avoir une voiture (obvioulsy)
  • être assuré,
  • avoir fait son dernier contrôle technique dans les deux dernières années si le véhicule a plus de quatre ans
  • habiter dans la métropole lilloise.

Pour l’instant, nous agissons sur Lille et l’agglomération avec l’aide d’un peu plus de quatre-vingt chauffeurs. Ce sont eux qui définissent leur périmètre d’action“, explique Sami.

Si tout est en règle, vous pourrez faire appel à un chauffeur, mais prévoyez le coup une heure à l’avance. “Le service immédiat n’est pas gérable donc il faut réserver pour ne pas avoir à poireauter une demi-heure alors que la soirée est finie“, ajoute-t-il.

Une fois le chauffeur arrivé, il prend des photos du véhicule pour prouver son état avant la course (si si on vous assure, la rayure sur la portière était déjà là), et vous ramène chez vous pendant que vous chantez encore Macumba avec vos amis à l’arrière.

Pour qu’ils ne squattent pas votre canapé, ils peuvent eux-aussi être raccompagnés chez eux. Il suffit alors d’ajouter des arrêts supplémentaires à la course.

Qui sont les drivers ?

On se doute que confier les clés de sa bagnole à un inconnu n’est pas évident. Du coup, les drivers de chez Tayo doivent remplir eux-aussi un bon nombre de critères. Ce sont tous des auto-entrepreneurs avec au moins 3 ans de permis, la totalité de leurs points, aucun accident responsable à leur actif et un casier judiciaire vierge.

Comment se déplacent les drivers du coup ?

Pour venir au point de rendez-vous et repartir après la course, le chauffeur a le choix de se débrouiller seul (trottinette, vélo, transports en commun) ou avec l’aide d’un binôme. Ce binôme qui est un driver +1, va récupérer le conducteur en voiture, scooter ou moto.

Bon, niveau écologie, on a connu mieux, c’est sûr. “On sait que ce n’est pas très écolo, mais on n’a pas (encore) les moyens d’acheter des voitures électriques et de toute façon, même ça, ça pollue. Là ce qui nous tient à cœur c’est de sauver des vies“, plaide le créateur.

Combien ça coûte ?

Tayo calcule la course à la minute (1€/min) avec 1€ de frais de départ et 20 centimes de frais d’étapes supplémentaires (si vous devez déposer vos potes). “Contrairement aux autres VTC, nous ne facturons pas plus en cas de fortes demandes le soir et le week-end. Du moins pour l’instant.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de Tayo ou sur la page Facebook. L’application est gratuite et est à télécharger ici sur IOS et là pour Androïd.