Le Vieux-Lille aura bientôt sa Wilderie, un concept-store mi-food, mi-plantes

Dans C'est green, Chill, Lille

©LaWilderie

Scroll par là

D’i­ci la fin de l’hi­ver, Loli­ta et Pau­line, deux jeunes Lil­loises, vous accueille­ront dans leur Wil­de­rie. Un nou­veau lieu où l’on pour­ra man­ger et boire tran­quille­ment entou­rés de plantes… qu’on pour­ra ache­ter et apprendre à cocoo­ner juste à côté.

Vous l’au­rez com­pris, entre les plantes et le goû­ter, les deux amies n’ont pas vou­lu choi­sir. Dans leur local de 210m² du Vieux-Lille (l’a­dresse reste encore secrète), elles veulent deux espaces bien dis­tincts : l’un sera une bou­tique de plantes, d’ac­ces­soires et de déco végé­tale ; l’autre un coin dédié à la res­tau­ra­tion et aux bois­sons récon­for­tantes.

En fait, ça fait presque dix ans que Pau­line rêve d’ou­vrir un salon de thé en pleine nature avec une sorte de jar­din sus­pen­du. “Mais j’a­vais 20 ans et mon prof’ m’a­vait clai­re­ment dit à l’é­poque que ça allait être com­pli­qué à réa­li­ser”.

Du coup, la jeune Pau­line met cette idée de côté et pour­suit ses études avec un autre rêve en tête : créer un jour sa propre entre­prise. Fin 2016, alors qu’elle bosse pour une grosse boîte, elle ren­contre Loli­ta qui bosse dans le mar­ke­ting digi­tal : “On vient du même cam­pus lil­lois et on s’é­tait déjà croi­sées en soi­rée sans avoir pris le temps de papo­ter ensemble”.

À gauche, c’est Loli­ta, la chlo­ro’ addict et à droite, c’est Pau­line, la sur­vi­vor

Là, elles le prennent le temps et se lient d’a­mi­tié. Et puis tout bas­cule pour Pau­line il y a un an : “J’ai enchaî­né deux rup­tures coup sur coup : pro­fes­sion­nelle et sen­ti­men­tale. Je me suis donc offert un gros voyage en Amé­rique Latine pour faire le point.

Nurserie de plantes

Et c’est là, dans son tran­sat face au Paci­fique, que Pau­line a déci­dé de don­ner tort à son ancien prof et de ren­trer à Lille pour créer sa boîte moi­tié cof­fee shop, moi­tié plant shop. Mais ‘elle a besoin d’un binôme pour ça. “J’ai pen­sé direc­te­ment à Loli­ta, mais ce n’é­tait pas du tout le bon moment pour elle.”

Car de son côté, Loli­ta est mariée et en CDI. Se lan­cer dans l’a­ven­ture de entre­pre­neu­riat n’est pas fran­che­ment à l’ordre du jour. Sauf qu’à force d’en­tendre Pau­line la har­ce­ler lui par­ler de son pro­jet, la copine s’est lais­sée ten­ter.

Sur­tout que Loli­ta est une amou­reuse des plantes. Quand on lui a dit qu’on n’a­vait pas la main verte, elle nous a prou­vé par A+B que tout le monde pou­vait s’oc­cu­per d’un être vivant végé­tal. “On veut vendre des plantes mais sur­tout conseiller les gens et leur apprendre com­ment chou­chou­ter leur nou­velle amie”. Les filles pensent même mettre en place une “nur­se­rie de plantespour ceux qui ont le cœur bri­sé de par­tir en vacances en lais­sant seul Jacky, leur bon­saï ché­ri.

Un lieu, trois ambiances et une terrasse

Le lieu qu’on a choi­si s’é­tend aus­si sur deux niveaux, détaille Pau­line. Il y aura donc le rez de chaus­sée, cou­pé en deux, qui accueille­ra la bou­tique de plantes et l’espace de res­tau­ra­tion. Et puis la cave voû­tée où on compte accueillir des talks et plein de créa­tifs lil­lois qui sou­hai­te­raient orga­ni­ser des ate­liers autour des plantes.” Un vrai cocon que cha­cun pour­ra occu­per comme il le sou­haite. “On a aus­si une ter­rasse que l’on compte bien végé­ta­li­ser, elle aus­si, tout comme la rue”, ajoute Loli­ta.

🥄 Notre défi­ni­tion d’un dimanche dou­dou à la Wil­de­rie 🥄Entre Pau­line et Loli­ta, tout a com­men­cé avec un Bana­na Bread, c…

Publiée par La Wil­de­rie sur Dimanche 3 novembre 2019

La par­tie cof­fee shop sera elle aus­si végé­ta­li­sée vous vous en dou­tez. Vous pour­rez venir y prendre le petit déj’, le lunch ou le goû­ter. La carte ? “On l’a éta­blie avec un chef du coin avec plein de pro­duits bruts, qua­li­ta­tifs et locaux.” Du coup, ça veut dire que vous n’au­rez pas d’a­vo­cat sur des toasts. “On veut réduire au max notre empreinte car­bone sur ce ter­rain là.“ ‘

Avec autant de plantes au m², la Wil­de­rie peut même deve­nir votre nou­veau spot où il fait juste bon res­pi­rer. Mais pour que vous puis­siez y adop­ter votre pro­chaine coloc’ chlo­ro­phyl­lée, les filles ont encore besoin d’aide. Elles ont lan­cé une cam­pagne Ulule pour ouvrir avant la fin de l’hi­ver. Les contre­par­ties sont elles aus­si en mode green puisque Pau­line et Loli­ta vous offrent de futures consos mais s’en­gagent aus­si à aller ramas­ser des tasses de mégots à la Cita­delle.

View this post on Ins­ta­gram

🌿 Pro­té­ger la nature 🌿 Dans notre cam­pagne de crowd­fun­ding, vous ver­rez dans les contre­par­ties que nous allons ramas­ser l’é­qui­valent d’un mug de mégots, pour chaque par­ti­ci­pa­tion à par­tir de 10€ ! Vous aurez votre nom sur le mug of shame, ne vous en faite pas c’est car­ré­ment cool ! On vous explique : dans notre concept la nature est reine, alors ça nous semble essen­tiel de la pro­té­ger du mieux qu’on peut et ramas­ser les déchets fait jus­te­ment par­tie des petites actions que l’on peut faire au quo­ti­dien. C’est incroyable le nombre de mégots que l’on peut trou­ver à la cita­delle à quelques cen­ti­mètres d’une pou­belle… Du coup on a déci­dé de revi­si­ter le fameux Wall of fame auquel ont droit les contri­bu­teurs d’une cam­pagne de crowd­fun­ding, pour nous, chaque contri­bu­teur aura son propre mug of shame, à savoir un mug rem­pli de mégots ramas­sés à la Cita­delle ou dans d’autres parcs urbains ! Alors on espère que l’on ramas­se­ra de nom­breux mugs et que vous ferez par­tie des heu­reux à avoir votre mug of shame ! Le world clean up day, is eve­ry day 🌿 Pour nous sou­te­nir, pour nous aider à ouvrir la Wil­de­rie, pour pro­té­ger la nature, le lien de notre cam­pagne Ulule est dans notre bio 🌿 Belle soi­rée et bon week-end les petits sioux ! .… . #lawil­de­rie #bewil­de­ve­ry­day #lille #lil­loise #mood #entre­pre­neuse #entre­prendre #crowd­fun­ding #finan­ce­ment­par­ti­ci­pa­tif #zero­de­chet #pro­tect­the­pla­net #nature #natu­re­lo­vers #zero­waste #eco­lo­gie #eco­lo­gy #zd #world­clea­nup­day #zero­de­chet­lille #less­waste #save­the­pla­net #save­theearth #conscious #conscious­li­ving #consciou­sa­wa­ke­ning

A post sha­red by La Wil­de­rie (@lawilderie_lille) on

Pour suivre Pau­line et Loli­ta dans leurs pré­pa­ra­tifs de la Wil­de­rie, direc­tion leur compte Ins­ta. On ira les revoir dès qu’elles auront ouvert bien évi­dem­ment.