Le Vieux-Lille aura bientôt sa Wilderie, un concept-store mi-food, mi-plantes

Dans C'est green, Chill, Lille

©LaWilderie

Scroll par là

D’ici la fin de l’hiver, Lolita et Pauline, deux jeunes Lilloises, vous accueilleront dans leur Wilderie. Un nouveau lieu où l’on pourra manger et boire tranquillement entourés de plantes… qu’on pourra acheter et apprendre à cocooner juste à côté.

Vous l’aurez compris, entre les plantes et le goûter, les deux amies n’ont pas voulu choisir. Dans leur local de 210m² du Vieux-Lille (l’adresse reste encore secrète), elles veulent deux espaces bien distincts : l’un sera une boutique de plantes, d’accessoires et de déco végétale ; l’autre un coin dédié à la restauration et aux boissons réconfortantes.

En fait, ça fait presque dix ans que Pauline rêve d’ouvrir un salon de thé en pleine nature avec une sorte de jardin suspendu. “Mais j’avais 20 ans et mon prof’ m’avait clairement dit à l’époque que ça allait être compliqué à réaliser“.

Du coup, la jeune Pauline met cette idée de côté et poursuit ses études avec un autre rêve en tête : créer un jour sa propre entreprise. Fin 2016, alors qu’elle bosse pour une grosse boîte, elle rencontre Lolita qui bosse dans le marketing digital : “On vient du même campus lillois et on s’était déjà croisées en soirée sans avoir pris le temps de papoter ensemble“.

À gauche, c’est Lolita, la chloro’ addict et à droite, c’est Pauline, la survivor

Là, elles le prennent le temps et se lient d’amitié. Et puis tout bascule pour Pauline il y a un an : “J’ai enchaîné deux ruptures coup sur coup : professionnelle et sentimentale. Je me suis donc offert un gros voyage en Amérique Latine pour faire le point.

Nurserie de plantes

Et c’est là, dans son transat face au Pacifique, que Pauline a décidé de donner tort à son ancien prof et de rentrer à Lille pour créer sa boîte moitié coffee shop, moitié plant shop. Mais ‘elle a besoin d’un binôme pour ça. “J’ai pensé directement à Lolita, mais ce n’était pas du tout le bon moment pour elle.”

Car de son côté, Lolita est mariée et en CDI. Se lancer dans l’aventure de entrepreneuriat n’est pas franchement à l’ordre du jour. Sauf qu’à force d’entendre Pauline la harceler lui parler de son projet, la copine s’est laissée tenter.

Surtout que Lolita est une amoureuse des plantes. Quand on lui a dit qu’on n’avait pas la main verte, elle nous a prouvé par A+B que tout le monde pouvait s’occuper d’un être vivant végétal. “On veut vendre des plantes mais surtout conseiller les gens et leur apprendre comment chouchouter leur nouvelle amie“. Les filles pensent même mettre en place une “nurserie de plantespour ceux qui ont le cœur brisé de partir en vacances en laissant seul Jacky, leur bonsaï chéri.

Un lieu, trois ambiances et une terrasse

Le lieu qu’on a choisi s’étend aussi sur deux niveaux, détaille Pauline. Il y aura donc le rez de chaussée, coupé en deux, qui accueillera la boutique de plantes et l’espace de restauration. Et puis la cave voûtée où on compte accueillir des talks et plein de créatifs lillois qui souhaiteraient organiser des ateliers autour des plantes.” Un vrai cocon que chacun pourra occuper comme il le souhaite. “On a aussi une terrasse que l’on compte bien végétaliser, elle aussi, tout comme la rue“, ajoute Lolita.

🥄 Notre définition d'un dimanche doudou à la Wilderie 🥄Entre Pauline et Lolita, tout a commencé avec un Banana Bread, c…

Publiée par La Wilderie sur Dimanche 3 novembre 2019

La partie coffee shop sera elle aussi végétalisée vous vous en doutez. Vous pourrez venir y prendre le petit déj’, le lunch ou le goûter. La carte ? “On l’a établie avec un chef du coin avec plein de produits bruts, qualitatifs et locaux.” Du coup, ça veut dire que vous n’aurez pas d’avocat sur des toasts. “On veut réduire au max notre empreinte carbone sur ce terrain là.”‘

Avec autant de plantes au m², la Wilderie peut même devenir votre nouveau spot où il fait juste bon respirer. Mais pour que vous puissiez y adopter votre prochaine coloc’ chlorophyllée, les filles ont encore besoin d’aide. Elles ont lancé une campagne Ulule pour ouvrir avant la fin de l’hiver. Les contreparties sont elles aussi en mode green puisque Pauline et Lolita vous offrent de futures consos mais s’engagent aussi à aller ramasser des tasses de mégots à la Citadelle.

Pour suivre Pauline et Lolita dans leurs préparatifs de la Wilderie, direction leur compte Insta. On ira les revoir dès qu’elles auront ouvert bien évidemment.