L’expo Petites Luxures va continuer à séduire dans le Vieux-Lille

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

L’ex­po aux des­sins sen­suels et aux jeux de mots sub­tils devait prendre fin à la fin du mois de novembre. Mais Petites Luxures n’en a clai­re­ment pas eu assez (et les Lil­lois n’ont plus appa­rem­ment) puis­qu’elle va joue les pro­lon­ga­tions jus­qu’à la mi-jan­vier.

Vous faites peut-être par­tie du mil­lion d’a­bon­nés qui suivent Simon, A.K.A. Petites Luxures sur Ins­ta­gram. Depuis 2014, cet ancien gra­phiste pari­sien esquisse et détourne avec déli­ca­tesse et éro­tisme des expres­sions en des­sins sug­ges­tifs. Et depuis octobre, il expose (pour la pre­mière fois) à Lille à l’Acid Gal­le­ry, rue de la Col­lé­giale dans le Vieux-Lille.

On peut y admi­rer sur toiles, sur ska­te­boards ou enca­drées, les des­sins intimes et bien tour­nés de Simon.

L’ex­po a tel­le­ment bien mar­ché que la plu­part des œuvres ont été ven­dues… en moins de deux semaines. Simon n’ai­mant pas lais­ser les gens (et encore moins les Lil­lois) sur leur faim, il s’est remis au tra­vail et va pou­voir pré­sen­ter trente nou­velles œuvres ori­gi­nales à par­tir du jeu­di 28 novembre. De quoi faire durer le plai­sir l’ex­po jus­qu’au 15 jan­vier 2020.

https://www.facebook.com/acidartgallery/?__tn__=kC‑R&eid=ARDb0g9WnF1XoN5hmA6_U-nvBaWhvz1gh0q8P7X4NVEeEGFpDGrGkyydakwglbqP3eYHDOlg8wdkKHQ7&hc_ref=ART0Dchmvy5if74J0ruwJKlO7NNMJ5aJD2xbnH9Ril3MXfocm9G7yqXJobdoCWZgfb8&fref=nf&__xts__[0]=68.ARCn3r4OyQ1iolI4qI2mSiy–GOSUunzus38LMVvp51-yP4GZ0Gyo_foyIloeIWtRo7INhwVhmXeeNcYc5ir8cXHlsQgTGCEK738YWl9BOCtSfUsqoYuLYDEWEVu1yTK1EAvezkJ11nhqaYsD-7IwjlKKHVn97YffEpokHq4PtOADRG1djyyRy2ohWaT5fH-9Kx_jxSZYsHHJ2FcgeGbI0W-Hs-w6s0oijn_MsabZO45EfC-KCy4o9pkA2_cRbGL6wMJ5GKV_h7_eJXWI0mH07sOl80in_GT2f8KeJewg-Vw3jmaRuOHjz2ieOJafyaPD3ytBbcOvD9_g7ThQM85IVdtKg

Ah et on allait presque oublier : Simon en pro­fi­te­ra pour orga­ni­ser dans la gale­rie une séance de dédi­cace d’ “His­toires intimes”, son livre où retrans­crit en des­sin cin­quante his­toires intimes que des incon­nus lui ont confiées. Ce sera ce jeu­di 28 novembre de 15 heures à 20 heures et le ven­dre­di 29 novembre de midi à 17 heures.

Pour sor­tir d’Ins­ta­gram et aller admi­rer IRL les œuvres de Simon, il suf­fit de se rendre à l’A­cid Gal­le­ry jus­qu’au 15 jan­vier 2020. Ça se trouve au 11 rue de la col­lé­giale et c’est ouvert du mer­cre­di au same­di de 11 heures à 19 heures.