La mairie va tester la peinture “anti-pipi” sur le Sébastopol

Dans Dans la rue, Lille
Scroll par là

Mar­tine Aubry a fait pas­ser l’in­fo lors du der­nier conseil muni­ci­pal la semaine der­nière : la ville a ache­té de la pein­ture hydro­phobe qu’elle compte bien tes­ter avant la fin de l’an­née sur le théâtre Sébas­to­pol, un des lieux pré­fé­rés de ceux qui aiment uri­ner en mode out­door en soi­rée.

On ne le savait pas nous-même mais sachez que selon la ville, les spots lil­lois où ça sent le plus l’u­rine le dimanche matin, sont le Sébas­to’ et le pas­sage des Weppes (vous savez, ce petit che­min qui relie la rue Esquer­moise à la Treille).

Ça c’est une pre­mière info que vous pour­rez sor­tir ce soir à vos potes. Celle qui suit, gar­dez là en stock pour l’ins­tant : la mai­rie a ache­té de la pein­ture “anti-pipi”.

Car lasse de voir sen­tir ces deux endroits dans un tel état, elle veut tes­ter ce dis­po­si­tif “anti-pipi” qui est l’in­car­na­tion même de l’ex­pres­sion “l’ar­ro­seur arro­sé”. C’est une pein­ture répul­sive qui va sim­ple­ment ren­voyer l’u­rine vers l’u­ri­neur.

Le sys­tème est déjà mis en place dans la ville alle­mande d’Ham­bourg et Lille compte bien tes­ter la pein­ture qu’elle vient d’a­che­ter “avant la fin de l’an­née” sur le théâtre Sébas­to­pol. Si le test est concluant, le pas­sage des Weppes devrait lui aus­si très vite avoir droit à sa couche de pein­ture hydro­phobe.