[Grève] Le point sur sur la circulation des trains dans la région

Dans Lille, Transport, Voyage Voyage
Scroll par là

Pour le premier jour de grève interprofessionnelle ce jeudi 5 décembre, ça s’annonce tendu chez nous en termes de trains. La SNCF a déjà prévenu : il n’y aura quasiment pas de TER et un TGV sur six circulera dans la région. Le conseil numéro uno, c’est de reporter votre trajet si vous le pouvez.

Sur le territoire des Hauts-de-France, à cause du mouvement de grève, l’offre TER sera quasi-nulle“, prévient d’emblée Frédéric Guichard, le directeur régional Hauts-de-France de la SNCF. Pour vous faire une petite idée, on parle de quelques dizaines de TER sur tous les Hauts-de-France, contre environ 1300 les jours où tout roule.

Un TER sur 100 en moyenne, ça pique pour les 200 000 voyageurs quotidiens du train dans la région. “Ce ne sera pas du tout homogène sur les territoires. Il y aura des territoires où il n’y aura rien et d’autres où quelques trains circuleront, précise-t-il. Par exemple, si vous vous rendez vers Courtrai ou Tournai, la galère devrait être moindre, puisque ces trains sont surtout gérés par la SNCB, la cousine de la SNCF.

Du côté des TER, “on fera en sorte que les trains disponibles soient les plus utiles possibles. On les mettra aux heures de pointe,” indique Frédéric Guichard. Pour les autres trains aussi, ça s’annonce chaud. “Un TGV sur six ; un Eurostar sur deux, et deux Thalys sur trois circuleront dans la région. En revanche, il n’y aura aucun intersecteur“, explique Frédéric Guichard. Les intersecteurs, ce sont les TGV qui relient deux villes de province entre elles, sans avoir pour départ ou arrivée une des grandes gares parisiennes.

Grève reconductible

Ça s’annonce donc bien tendax, et cette grève est reconductible. “Le mouvement est très dur. Il ne va pas s’éteindre comme ça. Je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais j’aimerais bien savoir, indique le directeur régional. C’est du jamais vu depuis longtemps. C’est plus fort que la grève de 2018.”

Bon du coup, si vous devez prendre le train, un conseil : ne le faites-pas. “On conseille aux voyageurs qui le peuvent de reporter leurs voyages“, souligne Frédéric Guichard. Comme c’est une grève interprofessionnelle, ne comptez-pas trop non plus sur les moyens de substitution : il n’y en aura que 70 cars dans la région.

Des mesures commerciales sont déjà prévues pour les usagers. Si vous avez un billet TGV Inoui, Ouigo ou Intercités, vous pouvez vous faire rembourser, même si votre billet n’est non-échangeable/non-remboursable. Ça fonctionne aussi pour les billets de TER occasionnels entre le 4 décembre, midi et le 9 décembre inclus.

Pour savoir si votre train est impacté, la SNCF proposera tous les jours à 17 heures un état des lieux pour le lendemain sur son application, son site internet et dans les centres de relations clients, histoire de savoir exactement à quoi vous attendre. Pour le premier jour de grève, jeudi, les infos sont est déjà dispos. Puisse le sort vous êtes favorable.