Nasty s'expose en mode Instagraf à la Condition Publique

Dans Chill, Culturons-nous, Dans la rue
Scroll par là

Vous aimez l’art urbain ? Vous êtes addict à Instagram ? Alors go la Condition Publique de Roubaix, illico presto. Le graffeur Nasty est mis à l’honneur à travers une série d’œuvres présentées en mode Insta’ dans l’expo Instagraf. Et c’est gratuit.

Si vous êtes un amateur d’arts urbains, vous connaissez forcément Nasty. C’est un peu un des kings de la discipline en France, qui a pour habitude de taguer son blase de plein de manières différentes. Pour l’expo Instagraf, présentée à la Condition Publique de Roubaix, Nasty a transformé ses créations en mode Instagram.

Pour produire ces nouvelles pépites, Nasty s’est donné une contrainte, celle du format. En mode 3×3 petits carrés, comme sur votre feed Insta, histoire de faire un p’tit clin d’œil à la façon dont la plupart d’entre nous consommons l’art aujourd’hui. D’ailleurs, c’est pour ça que parfois, le graffeur n’a pas pu faire rentrer toute sa signature dans ses œuvres : 9 petits carrés, forcément, ça limite la place.

Mis à part cette contrainte du format instagramable, Nasty s’est fait plaiz’ avec les techniques : peinture, bombes, marqueurs Posca, appareil photo… et avec les supports : brique, bétons, panneaux du métro parisien, photo, plexiglas, tissu rétroéclairé…

Made in Roubaix

En plus, toutes les œuvres ont été créées directement à la Condition Publique. Le street-artist a construit lui-même ses supports, en ajoutant quelques éléments qu’on trouve dans la rue, pour vraiment retrouver sa matière première habituelle. Par exemple, des vis, des canettes, des traces de pas… Et pour rendre hommage à notre belle région, Nasty a même reproduit des murs en briques, sur lesquels il a tagué, comme à son habitude, sa signature dans des couleurs bien vives qui ne passent pas inaperçues.

Sachez que si vous êtes conquis par le taff de Nasty et que vous vous imaginez déjà accrocher une de ses œuvres pour décorer votre salon, c’est possible. Parce que celles qui sont exposées à la Condition Publiques sont en vente. Voilà.

Instagraf fait partie du programme “Next génération(s)“, organisé par la Condition Publique. Entre cette année et 2022, plein d’artistes vont venir exposer leur travail et montrer que l’art urbain cohabite de plus en plus avec plein d’autres disciplines, mais ça, on vous en reparlera très vite.

Bon du coup, si vous avez envie de vous en mettre plein les mirettes avec cette expo, hurry up. Il ne vous reste que quelques jours pour admirer Instagraf, parce que le 14 décembre au soir, ciao, c’est fini.

La Condition Publique se trouve au 14 Place du Général Faidherbe, à Roubaix. Vous pouvez voir l’expo Instagraf du mercredi au samedi, de 13 heures à 19 heures, jusqu’au 14 décembre inclus. En plus, c’est totalement gratuit.