Sapez-vous avec des œuvres d'artistes lillois grâce à Reptee

Dans C'est green, Chill, Lille
Scroll par là

Reptee, c’est une nouvelle marque de fringues qui vient de faire son apparition dans la métropole lilloise. Le concept est simple : le dessin sur le tee-shirt est imaginé directement par des artistes du coin qui ont carte blanche. Vous avez une fringue bien stylée et l’artiste est rémunéré pour sa créativité. Comme ça, tout le monde est content.

Être un artiste, ce n’est pas facile tous les jours et vivre de se passion est bien souvent compliqué. Alors pour mettre sous les spotlights les talents de chez nous, Axel, 26 ans, a imaginé Reptee, sa marque de tee-shirt en coton bio. “Il y a déjà plein de sites du genre mais chez Reptee, c’est l’artiste qui compte et on leur propose une rémunération plus importante qu’ailleurs“, explique-t-il. Le concept plaît bien parce qu’il est incubé au sein de Blanchemaille, la partie e-commerce d’EuraTech’.

Le fonctionnement est très simple. En fait, les artistes avec qui Axel travaille ont carte blanche : “Je ne leur donne pas de thème, ils font exactement ce qu’ils veulent, pour laisser libre-court à leur créativité“. C’est comme ça que des artistes locaux comme Rémi B., Anne-Co T. ou Nicok Kfoury proposent des tee-shirts avec plein de motifs différents, imaginés spécialement pour Reptee. Ensuite, ils sont rémunérés directement à la vente : à chaque fois qu’un tee-shirt est vendu à 25€, l’artiste qui l’a dessiné gagne 5€. Simple comme bonjour.

Respecter la planète au max

En plus de cette transparence envers les artistes, Axel essaye aussi de proposer des produits éthiques au max’. Pour éviter la surproduction et le gaspillage. Tous les tee-shirts sont réalisés à la commande, directement chez lui grâce à une imprimante dans laquelle il a investi. “Ils sont aussi en coton bio, cultivé avec du compost naturel et sans OGM pour réduire la consommation d’eau. Ils ont un haut-grammage pour faire tenir l’impression dessus“, explique le boss de Reptee. D’ailleurs, les encres sont pigmentées à base d’eau.

Pour limiter son empreinte carbone, Axel fait lui-même les livraisons à vélo dans le secteur de la métropole lilloise : “Ça me fait les jambes“, plaisante-t-il. Mais il propose aussi des envois en France, pour ceux qui voudraient offrir un cadeau à un pote exilé dans une autre région.

Ça c’est le Dino, la mascotte de Reptee.

Comptez donc 25€ pour un tee-shirt, dispo du XS au XXL chez les femmes et du S au XXL chez les hommes. Bon par contre, à ce prix de vente, ils ne sont pas fabriqués en France. “Ils viennent d’Inde. En France, on ne produit pas de coton bio ou alors il coûte très très cher, précise Axel. Les tee-shirts ont la norme Fair Weak, qui assure qu’il n’y a pas de travail de mineurs, des heures de travail journalières qui ne dépassent pas un certain seuil.” Pourquoi ce choix alors ? “Je souhaite être le plus éthique possible tout en restant accessible. Je veux aussi aider des artistes locaux à se faire connaître. Les dessins sont réalisés avec passion par des gens qui aimeraient pouvoir vivre de ça.”

Pour l’instant, six artistes bossent avec Axel, mais il espère bien pouvoir développer sa marque en 2020, en travaillant avec plus de gens talentueux. “Je veux d’abord les mettre en valeur eux avant de recruter de nouveaux dessinateurs”, explique-t-il. Chaque collection a une durée de vie limitée : “Elles peuvent rester plusieurs mois. Ce sont les artistes qui décident quand ils en ont marre et ont envie de retirer le motif de la vente. Je n’ai pas vraiment de pouvoir là-dessus“.

Et il ne compte pas s’arrêter là. Le boss de Reptee a plein de projets : développer les envois européens, lancer une collection de sweats, des casquettes…

Si vous avez envie de commander un tee-shirt, c’est directement sur le site de Reptee que ça se passe. Vous pouvez aussi suivre les aventures du dino, la mascotte, directement sur Facebook ou sur Instagram.