Venez déposer votre sapin de Noël dans un point de collecte à Lille, il aura une deuxième vie

Dans C'est green, Lille

©Tante Tati pour Pixabay

Scroll par là

Noël : check, nou­vel an : check. Main­te­nant qu’on est entré dans une nou­velle année, il va fal­loir pen­ser à rem­bal­ler le sapin de Noël. Pour com­men­cer cette année 2020 par une bonne action, la ville de Lille pro­pose des points de col­lecte pour don­ner une seconde vie à vos sapins natu­rels.

Ça y est, les fêtes de fin d’an­née sont ter­mi­nées. Oui, déjà. #Tris­te­His­toire. Du coup, entre deux galettes des rois, il va bien­tôt fal­loir pen­ser à rem­bal­ler son sapin de Noël et à remettre au pla­card ses déco­ra­tions jus­qu’à l’an­née pro­chaine. Si vous avez opté pour un sapin natu­rel qui a embau­mé tout votre chez-vous et qui y a per­du quelques épines, vous devez être confron­té à la dou­lou­reuse ques­tion : et main­te­nant, j’en fais quoi ? Pou­belle, déchet­te­rie, le replan­ter dans le jar­din de papa et maman à la cam­pagne ?

Sachez, chers amis Lil­lois que la ville de Lille pro­pose du 3 au 26 jan­vier treize points de col­lecte un peu par­tout pour don­ner une seconde vie à ces jolis sapins qui ont embel­li votre mai­son pen­dant les fêtes. Concrè­te­ment, c’est très simple. Les sapins peuvent être dépo­sés dans des endroits de la ville défi­ni en avance. Soit 24/24 heures, si c’est un lieu ouvert ; soit selon les horaires du lieu en ques­tion. Genre, à la ferme péda­go­gique de Fives, ce sont des horaires bien par­ti­cu­liers.

Mais pour vous faci­li­ter la vie, on vous a fait une petite carte inter­ac­tive des lieux où dépo­ser votre beau sapin roi des forêts et toutes les infos dont on dis­pose.

Nouveau look pour une nouvelle vie

Avec cette col­lecte, com­plè­te­ment gra­tuite, on le pré­cise, la mai­rie entend trans­for­mer les sapins natu­rels en copeaux de bois. Déjà, ça per­met de réduire un peu les déchets, bien nom­breux parce qu’a­près les fêtes, entre les boîtes cadeaux, le papier pour embal­ler et les tonnes d’emballage de bouffe, ça en fait des trucs dont il faut se débar­ras­ser. En plus, ces copeaux per­met­tront de “pro­té­ger et enri­chir les mas­sifs des jar­dins publics”, selon la mai­rie. Ils per­mettent, entre autres, de pro­té­ger des gelées tar­dives et de gar­der une bonne humi­di­té au sol. C’est tout bénéf, non ?

Bon, par contre, pour que votre sapin soit accep­té, il doit res­pec­ter quelques cri­tères. Déjà, ça ne vous sur­pren­dra pas trop, mais il doit être natu­rel. Ensuite, il ne doit pas être déco­ré avec quoi que ce soit, ni avoir de la neige arti­fi­cielle. Il faut le dépo­ser sans sac, ni pied clou­té. Sinon tout ça empêche le recy­clage.

En voi­là une belle action 2‑en‑1. Vous pou­vez vous débar­ras­ser de votre sapin natu­rel qui n’au­rait clai­re­ment pas pu jus­qu’au pro­chain Noël, tout en fai­sant une bonne action pour la pla­nète.