Le Barboteur, le nouveau resto-bar de Bois Blancs avec vue sur Deûle

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Il y a du nou­veau pour grailler un p’tit gros mor­ceau ou boire un godet, dans le quar­tier de Bois Blancs, juste à côté d’Eu­ra­Tech’. Depuis le 26 décembre, le Bar­bo­teur vous régale avec une carte éphé­mère et locale, qui tourne tous les quinze jours.

Si vous êtes à la recherche d’un nou­veau spot gour­mand à Lille, go chez le Bar­bo­teur pour de la bonne cui­sine comme on aime. Depuis fin décembre, Romain, 28 ans et Vincent, 29 ans y pro­posent des bons petits plats pour le midi, et des godets et de quoi gri­gno­ter pour la fin de jour­née. Le tout avec une vue mimi tout plein sur la Deûle.

À gauche, c’est Romain et à droite, c’est Vincent.

Les deux asso­ciés, potes depuis plus de dix ans, se sont ren­con­trés chez Le Petit Bar­bue, un res­to d’An­vers. Après avoir cha­cun fait leur petit bout de che­min dans la res­tau­ra­tion, ils ont déci­dé il y a un peu plus d’un an de bos­ser ensemble pour se mettre à leur compte. Et ça tombe bien, parce qu’ils sont plu­tôt com­plé­men­taires : Vincent, son truc, c’est d’être le chef cui­si­nier et Romain, lui, il est plu­tôt chef de la salle. Pour par­faire leur équipe, les deux potos ont recru­té deux appren­tis de cui­sine, un cuis­tot et une ser­veuse.

Bon par­lons bien, par­lons bouffe. Le midi, la carte est assez mini­ma­liste (mais les por­tions bien géné­reuses), avec trois entrées, quatre plats (dont un du jour) et trois des­serts, et elle tourne tous les quinze jours (sauf le plat du jour qui change tous les jours #Mer­ci­Ca­pi­tai­neOb­vious). Avec, à chaque fois, une décli­nai­son car­née, une de pois­son et une végé’. “Faire tour­ner la carte régu­liè­re­ment, c’est plus exci­tant pour le cui­si­nier et ça per­met de col­ler à la sai­son et de taper juste tout le temps”, indique Romain.

Produits de saison

Oui, parce que le res­to met un point d’hon­neur à tra­vailler avec des pro­duits de sai­son : “Vous ne trou­ve­rez pas de tomates chez nous en décembre”, pré­cise-t-il. Côté fruits et légumes, on part sur du très local, de l’a­gri­cul­ture bio et/ou rai­son­née au max. Pour ça, les deux asso­ciés tra­vaillent avec Entraid’U­nion, une boîte qui bosse avec une dizaine de fermes du coin et qui s’oc­cupe de faire la liai­son avec les res­tau­ra­teurs.

En fin de jour­née, le lieu passe en mode after­work avec six binouzes prin­ci­pa­le­ment locales, comme de la Mou­lins d’Ascq, de la Hom­mel­bier, de l’A­nos­teke ou encore une bière bras­sée par les Singes Savants. Entre 17 heures et 20 heures, c’est hap­py hour, et pen­dant toute la soi­rée, vous allez pou­voir vous rem­plir le bidon grâce à la carte de petite res­tau­ra­tion. “On va pro­po­ser des cro­quettes à l’u­ni­té, Vincent veut déve­lop­per ça. On va aus­si pro­po­ser du hou­mous frais et on a envie de sor­tir des planches fromage/charcut’ clas­siques”, pré­cise Romain. Et ce n’est pas tout :dès mars, les deux copains pro­po­se­ront des brunchs. Miam.

Le Bar­bo­teur est situé au 90 Quai de l’Ouest, à Lille. Il est ouvert tous les midis du lun­di au same­di, de midi à 15 heures et en after­work du mer­cre­di au same­di, de 17 heures à 23 heures. Vous pou­vez suivre les aven­tures culi­naires du res­to sur Face­book et sur Ins­ta­gram.