Le Be Yourself a dit bye bye à la métropole lilloise

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Ça faisait huit ans que le Be Yourself squattait le Square Morisson, à Lille. Mais c’est terminé, l’enseigne de restauration du centre-ville a fermé ses portes en décembre.

Peut-être avez-vous déjà brunché, mangé une salade, un burger ou un bagel au Be Yourself, le resto situé sur le Square Morisson, juste à côté du métro Rihour, ou dans l’une de ses succursales de Wasquehal ou Marcq-en-Barœul. Eh bien, désolés pour vous, mais tout ça, c’est over. L’enseigne a été placée en liquidation judiciaire selon les infos de La Voix du Nord.

On partait pourtant sur une belle success story. Après avoir ouvert son premier resto à Lille il y a huit ans, tout s’était accéléré pour l’entreprise en 2019. En avril, Be Yourself s’était exporté à La Pilaterie, à Wasquehal, pour son deuxième resto, et avait ouvert le troisième à la Cité des Échanges à Marcq-en- Barœul en juin.

BeYourself

On commençait à se douter que quelque chose se tramait au Be Yourself. Depuis le mois de novembre, une petite affiche avait fait son apparition sur la devanture, indiquant “Fermeture cette semaine pour travaux merci de votre compréhension”. Mais le resto n’avait jamais relevé le rideau. Finalement, le 18 novembre, l’enseigne a été placée en liquidation judiciaire, malgré près d’un million d’euros de chiffre d’affaire en 2018. Toujours selon le quotidien régional, les contrats des 28 employés de Be Yourself ont été rompus.

Pour l’instant, on n’en sait pas beaucoup plus sur les conditions qui ont poussé l’enseigne de restauration à mettre la clef sous la porte. Ce qu’on sait, en revanche, c’est que les restaurants de Lille et de Wasquehal cherchent un repreneur, comme indique le site d’Actu légales, qui répertorie les mouvements liés aux entreprises. Les personnes intéressées ont jusqu’au 27 janvier pour se manifester et faire leur offre de reprise. Après cette date, on devrait y voir un peu plus clair sur qui viendra reprendre le local et/ou l’activité. On garde les yeux ouverts et on vous tient au jus une fois qu’on en sait plus, comme d’hab.