Le Pop Factory se réinstalle au Grand Mix en février avec de belles têtes d’affiche

Dans Lille, Music in my ears

Crédits : Rene Habermacher

Scroll par là

Le fes­ti­val qui met en lumière la french pop actuelle, revient pour une deuxième édi­tion les 20 et 21 février à Tour­coing. Au pro­gramme, L’Im­pé­ra­trice, Isaac Delu­sion, Video­club et huit autres artistes qui vont vous en mettre plein les yeux mais sur­tout plein les oreilles. Une petite séance de pré­sen­ta­tion s’im­pose.

Com­men­çons par le com­men­ce­ment. Le temple de la musique actuelle de Tour­coing accueille­ra pour la pre­mière fois son fes­ti­val Pop Fac­to­ry. Et oui depuis décembre 2017, le Grand Mix était en tra­vaux pour s’a­gran­dir c’est fina­le­ment la Condi­tion Publique qui avait reçu les artistes pour trois nuits de folie. “Cette année, on fera jouer les groupes dans deux salles : la Grand Mix (650 per­sonnes) et la nou­velle salle Petit Mix (330 per­sonnes)”, explique Vincent, l’un des orga­ni­sa­teur.

Mais trêve de sus­pense. Qui sont les joyaux de la french pop dégo­tés par La Pas­se­relle (l’as­so’ qui gère le lieu) et leur par­te­naire À Gauche de la Lune (socié­té de prod’ lil­loise), pour cette deuxième édi­tion ?

  • Jeu­di 20 février : Video­club - Isaac Delu­sion — P.R2B — Süeür — Octave Noire

Adèle et Mat­thieu, les deux Nan­tais amou­reux qui forment Video­club, sont à peine majeurs. Et pour­tant ils pèsent déjà dans le game depuis leur titre “Amour Plas­tique” qui les a pro­pul­sés rapi­de­ment de You­tube aux scènes fran­çaises. Il faut dire que leur musique d’a­dos amou­reux et leur esthé­tique vin­tage ont de quoi nous rap­pe­ler nos propres amours de jeu­nesse.

Isaac Delu­sion ou com­ment être trans­por­té en ape­san­teur. Faut-il vrai­ment expli­quer qui est ce groupe élec­tro-pop de rêveurs qui mélange la voix douce et pure de Loïc et les arran­ge­ments mélan­co­liques de Jules ? Ah bah, ça y est, c’est fait.

P.R2B (Pau­line Ram­beau de Bara­lon), c’est une chan­teuse et réa­li­sa­trice libre, et ça se sent dans sa musique. Poé­tique, inclas­sable, mais d’une ten­dresse incon­tes­table, c’est une des artistes fran­çaises qu’il faut suivre de très près. Son der­nier titre sor­ti ce mer­cre­di, “la chan­son du bal”, est un dé-li-ce.

Le duo SÜEÜR for­mé par Théo et Flo­rian, vient tout juste de sor­tir son pre­mier album et croyez-nous c’est vénère. Les deux pari­siens mélangent rap et post-punk et ça donne une musique bes­tiale ryth­mée par la prose sau­vage de Théo. La musique under­ground dans toute sa splen­deur.

Octave Noire, c’est un voyage oni­rique et pla­nant dans l’es­pace-temps. Tou­jours bran­ché élec­tro-vin­tage, le chan­teur offre dans son nou­veau titre “Los Angeles”, un spleen nos­tal­gique qui vous fera rêver sur votre cana­pé.

  • Ven­dre­di 21 février : L’Im­pé­ra­trice — FAIRE — Mau­vais Oeil — Jean Fel­zine — Gabriel Auguste — Saint DX

L’Im­pé­ra­trice cache sous sa cou­ronne un sex­tuor pari­sien, bran­ché dis­co-pop et influen­cé par le jazz et funk. C’est chic, c’est rétro-futu­riste, et ça donne envie de res­sor­tir les pattes d’eph’.

FAIRE, c’est trois potes qui ne se recon­naissent pas dans les éti­quettes musi­cales et ves­ti­men­taires. Du coup ils ont inven­té leur style : la “Gaule Wave”. Et ça donne un son exci­tant et déli­rant avec un arrière-goût d’é­té qui vous fera oublier le ‑1°C de la semaine.

Alex et Sarah expriment dans leur duo Mau­vais Oeil, leur culture fran­co-algé­rienne. Et ça se tra­duit par des sono­ri­tés orien­tales (vio­lons et dar­bou­ka) asso­ciée à de l’a­cid-house et du fran­çais en fea­tu­ring avec de l’a­rabe. Un beau mélange hybride qui donne envie de bou­ger son petit der­rière.

L’ex-chan­teur du groupe de rock Mus­tang, Jean Fel­zine, a débu­té sa car­rière solo. Et le Picard vient vous offrir sa voix qui rap­pelle celle des chan­teurs de varié­té et ses bal­lades élec­tro envoû­tantes.

Gabriel Auguste, l’ex-lea­der du groupe psy­ché-rock Wall of Death, s’est lan­cé dans de la pop-élec­tro flot­tante et sen­sible, par­lant d’a­mour, de rup­ture, de dis­tance, de caresses… Oui, c’est un chan­ge­ment radi­cal, mais fran­che­ment c’est un grand oui.

Saint DX, c’est Auré­lien de l’an­cien duo Apes & Horses. Et il va vous trans­por­ter avec sa pop sen­suelle et sa sen­si­bi­li­té exa­cer­bée à sou­hait. Nous, on veut bien dan­ser un slow sur “I Still Care”.

Le fes­ti­val Pop Fac­to­ry c’est les 20 et 21 février au Grand Mix à Tour­coing de 19 heures à 2 heures du mat’. Et il est grand temps de cho­per ses places sur la billet­te­rie avant que la salle n’af­fiche com­plet. Si vous êtes abon­né au Grand Mix, comp­tez 20€ pour le pass 1 jour et 34€ pour le pass deux jours. Pour les autres, c’est 24€ et 38€. Plus d’in­fos sur la page Face­book et sur le site inter­net.