Le Pop Factory se réinstalle au Grand Mix en février avec de belles têtes d'affiche

Dans Lille, Music in my ears

Crédits : Rene Habermacher

Scroll par là

Le festival qui met en lumière la french pop actuelle, revient pour une deuxième édition les 20 et 21 février à Tourcoing. Au programme, L’Impératrice, Isaac Delusion, Videoclub et huit autres artistes qui vont vous en mettre plein les yeux mais surtout plein les oreilles. Une petite séance de présentation s’impose.

Commençons par le commencement. Le temple de la musique actuelle de Tourcoing accueillera pour la première fois son festival Pop Factory. Et oui depuis décembre 2017, le Grand Mix était en travaux pour s’agrandir c’est finalement la Condition Publique qui avait reçu les artistes pour trois nuits de folie. “Cette année, on fera jouer les groupes dans deux salles : la Grand Mix (650 personnes) et la nouvelle salle Petit Mix (330 personnes)“, explique Vincent, l’un des organisateur.

Mais trêve de suspense. Qui sont les joyaux de la french pop dégotés par La Passerelle (l’asso’ qui gère le lieu) et leur partenaire À Gauche de la Lune (société de prod’ lilloise), pour cette deuxième édition ?

  • Jeudi 20 février : Videoclub Isaac Delusion – P.R2B – Süeür – Octave Noire

Adèle et Matthieu, les deux Nantais amoureux qui forment Videoclub, sont à peine majeurs. Et pourtant ils pèsent déjà dans le game depuis leur titre “Amour Plastique” qui les a propulsés rapidement de Youtube aux scènes françaises. Il faut dire que leur musique d’ados amoureux et leur esthétique vintage ont de quoi nous rappeler nos propres amours de jeunesse.

Isaac Delusion ou comment être transporté en apesanteur. Faut-il vraiment expliquer qui est ce groupe électro-pop de rêveurs qui mélange la voix douce et pure de Loïc et les arrangements mélancoliques de Jules ? Ah bah, ça y est, c’est fait.

P.R2B (Pauline Rambeau de Baralon), c’est une chanteuse et réalisatrice libre, et ça se sent dans sa musique. Poétique, inclassable, mais d’une tendresse incontestable, c’est une des artistes françaises qu’il faut suivre de très près. Son dernier titre sorti ce mercredi, “la chanson du bal”, est un dé-li-ce.

Le duo SÜEÜR formé par Théo et Florian, vient tout juste de sortir son premier album et croyez-nous c’est vénère. Les deux parisiens mélangent rap et post-punk et ça donne une musique bestiale rythmée par la prose sauvage de Théo. La musique underground dans toute sa splendeur.

Octave Noire, c’est un voyage onirique et planant dans l’espace-temps. Toujours branché électro-vintage, le chanteur offre dans son nouveau titre “Los Angeles”, un spleen nostalgique qui vous fera rêver sur votre canapé.

  • Vendredi 21 février : L’Impératrice – FAIRE – Mauvais Oeil – Jean Felzine – Gabriel Auguste – Saint DX

L’Impératrice cache sous sa couronne un sextuor parisien, branché disco-pop et influencé par le jazz et funk. C’est chic, c’est rétro-futuriste, et ça donne envie de ressortir les pattes d’eph’.

FAIRE, c’est trois potes qui ne se reconnaissent pas dans les étiquettes musicales et vestimentaires. Du coup ils ont inventé leur style : la “Gaule Wave”. Et ça donne un son excitant et délirant avec un arrière-goût d’été qui vous fera oublier le -1°C de la semaine.

Alex et Sarah expriment dans leur duo Mauvais Oeil, leur culture franco-algérienne. Et ça se traduit par des sonorités orientales (violons et darbouka) associée à de l’acid-house et du français en featuring avec de l’arabe. Un beau mélange hybride qui donne envie de bouger son petit derrière.

L’ex-chanteur du groupe de rock Mustang, Jean Felzine, a débuté sa carrière solo. Et le Picard vient vous offrir sa voix qui rappelle celle des chanteurs de variété et ses ballades électro envoûtantes.

Gabriel Auguste, l’ex-leader du groupe psyché-rock Wall of Death, s’est lancé dans de la pop-électro flottante et sensible, parlant d’amour, de rupture, de distance, de caresses… Oui, c’est un changement radical, mais franchement c’est un grand oui.

Saint DX, c’est Aurélien de l’ancien duo Apes & Horses. Et il va vous transporter avec sa pop sensuelle et sa sensibilité exacerbée à souhait. Nous, on veut bien danser un slow sur “I Still Care”.

Le festival Pop Factory c’est les 20 et 21 février au Grand Mix à Tourcoing de 19 heures à 2 heures du mat’. Et il est grand temps de choper ses places sur la billetterie avant que la salle n’affiche complet. Si vous êtes abonné au Grand Mix, comptez 20€ pour le pass 1 jour et 34€ pour le pass deux jours. Pour les autres, c’est 24€ et 38€. Plus d’infos sur la page Facebook et sur le site internet.