Vous pouvez désormais échanger vos fringues chez Greendy Pact

Dans C'est green, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Depuis mercredi, il y a une p’tite nouvelle dans la rue Pierre-Mauroy. C’est Greendy Pact, la boutique de fringues de Camille où le maître mot, c’est l’échange. Comme ça, vous videz votre armoire de vos vêtements superflus et vous la remplissez avec de nouvelles choses qui vous font carrément plaisir. Le tout en faisant du bien à la planète et au porte-monnaie.

Rappelez-vous, on vous avait parlé du concept de Camille en décembre. Eh bien, ça y est, c’est officiellement good pour aller échanger vos pépites vestimentaires dans sa boutique. Depuis la dernière fois qu’on l’a vue, il s’en est passé des choses. Déjà, elle a fini les travaux et l’enseigne est désormais pimpée comme jaja grâce à des objets chinés ou récupérés chez ses grand-parents et ses arrières-grands parents, des décos florales et toutes les fringues que vous allez pouvoir venir shopper.

Mais revenons-en à nos moutons fringues. Dans la boutique, Camille a déjà un stock de près de 450 pièces, dans pas mal de marques différentes et dans des tailles qui vont du 34 au 44, avec “quelques vêtements en plus grandes tailles, mais pas énormément“. Pour en avoir plus, la boss du lieu compte bien sur vous, et vos futurs échanges.

Monnaie virtuelle pour échanges IRL

Pour ceux qui n’auraient pas encore entendu parler du concept, laissez-nous vous faire un rapide topo. Vous venez avec ce que vous ne portez plus, et moyennant quelques euros, vous pouvez échanger vos vêtements, à l’aide d’une monnaie virtuelle : les greendies. Un vêtement bébé vaut 0.5 greendy, un vêtement femme vaut 1 greendy et un manteau femme vaut 3 greendies. Sorry messieurs, ici pas de fringues pour vous. Une fois votre monnaie virtuelle en poche, go faire du shopping responsable.

Of course, Camille ne prend pas tout. Il y a des “in” et des “out” pour pouvoir échanger vos vêtements : “Je prends les pièces de saison dans l’ère du temps, avec un twist un peu original, propres, repassées, sans trou ni tâche, avec tous les boutons et les poches vidées. Je ne prends pas les basiques qu’on peut retrouver partout, je veux que les gens puissent trouver des pépites“, précise-t-elle.

Avant d’entrer dans la boutique, il faut choisir un pass parmi les trois imaginés par Camille :

  • Le pass un jour : sur une journée, vous pouvez échanger jusqu’à dix vêtements, pour 16€.
  • Le pass mois : vous pouvez échanger dix vêtements pendant un mois, pour 22€.
  • Le very green pass : pour venir échanger vingt vêtements à la fois, en illimité, pendant un an, pour 144€.

Greendies suspendus

Ces pass, vous pouvez les acheter directement sur le site internet de Greendy Pact. D’ailleurs “il y a un parcours de jeu digital“, promet la boss. En gros, plus vous allez échanger des vêtements, plus votre geste éco-responsable sera récompensé. Tous ces beaux échanges vous permettront de gagner des points, avec lesquels vous pourrez faire des trucs genre acheter un pass à un tarif réduit pour une amie, gagner un jour en plus pour dépenser vos greendies…

Imaginez un peu que vous ayez pris un pass en one shot. Vous avez ramené dix pièces, mais vous n’en trouvez que neuf pour (re)remplir votre penderie le jour J. Plutôt que de repartir avec un dixième article franchement inutile, vous pouvez choisir de ne repartir qu’avec neuf, et de faire don de vos greendies non dépensés directement à des associations. Avec ces “greendies suspendus”, l’idée, c’est que tous les deux ou trois mois, ils bénéficient à des associations qui viennent en aide à des femmes défavorisées. Une chouette initiative pour désencombrer votre placard et faire votre B.A. du jour.

Convaincus ? C’est au 135 rue de Paris Pierre Mauroy que ça se passe. La boutique est ouverte du mercredi au samedi de 11 heures à 19 heures et elle a un site internet. Vous pouvez suivre toutes les petites pépites de Greendy Pact sur Instagram ou sur Facebook.