Une grande convention étudiante pour le climat est organisée en mars à Sciences Po’

Dans C'est green, Lille, Politique

Photo ©GoogleMaps

Scroll par là

Vous avez entre 15 et 25 ans, vous avez envie de vous impliquer plus pour le climat mais vous ne savez pas trop comment faire à votre échelle ? Go à Sciences Po Lille les 7 et 8 mars prochains, l’asso’ étudiante Homo Ecolorictus y organise sa première grosse convention pour le climat pour les étudiants.

Ce n’est pas nouveau : la planète va mal et il est grand temps de vraiment se bouger le popotin pour lutter contre le réchauffement climatique. Pour faire quelque chose de concret, des étudiants en deuxième année de Sciences Po Lille ont lancé leur asso’ à la rentrée. Elle s’appelle HomoEcolorictus et elle va organiser une convention étudiante pour le climat.

Kézako cette convention ? “On invite des jeunes de 15 à 25 ans à travailler en groupe sur cinq grands thèmes et à réfléchir à des propositions qu’on pourra ensuite soumettre à la MEL et aux municipalités”, explique Robin, membre de l’asso. Les thèmes qui ont été retenus pour cette première édition sont :

  • Manger
  • Vivre
  • Habiter
  • Acheter
  • Se divertir

La vie en somme. Et pour éviter que ça ne soit un véritable capharnaüm, ces cinq thématiques seront divisées en sous-catégories où les participants bosseront par groupe de dix. “Ce n’est pas du travail en l’air. C’est quelque chose de vraiment concret, insiste Mathieu, le co-fondateur d’Homo Ecolorictus. Cinq spécialistes de la société civile viendront encadrer le travail.”

Ne pensez pas que vous pourrez venir sans préparation. Il va falloir faire vos devoirs : “Lors de l’inscription, les participants doivent faire une fiche de vœux en classant les différents thèmes. Ensuite, lorsqu’ils auront été affectés à l’un d’entre eux, ils recevront une fiche technique avec des grandes problématiques, pour qu’ils puissent réfléchir en amont“, souligne Mathieu. Vous voilà prévenus : on ne vient pas les mains dans les poches.

Essayer de changer les choses

Plus que de s’adonner à un week-end de débats et de réflexions communes, l’asso’ étudiante espère bien réussir à peser sur les élections municipales et sur la politique de la MEL. Pour ça elle se base aussi sur le Pacte pour la transition, qui planche sur 32 propositions concrètes depuis quelques temps maintenant.

Les candidats aux élections municipales des villes aux alentours seront conviés à la restitution des deux jours d’échange. Pour l’instant, les candidats lillois Violette Spillebout (LREM), Stéphane Baly (EELV), Julien Poix (LFI), Marc-Philippe Daubresse (LR) et Pierre Buissart (SE) ont déjà confirmé leur présence. “On aimerait qu’ils signent une charte informelle et qu’ils s’engagent à un prendre un certain nombre de mesures qui auront été proposées lors de la convention, explique Mathieu. Ça a une dimension symbolique importante et ça peut faire bouger les choses.” Les membres de l’asso’ comptent sur les futur.e.s maires pour présenter ces mesures à la MEL et ils comptent bien suivre tout ça et s’assurer que ce sera le cas.

Du coup, si vous avez des idées concrètes pour limiter le réchauffement climatique et faire du bien à la planète, vous savez quoi faire les 7 et 8 mars. L’inscription se fait en ligne, directement ici. Les places sont limitées à 240 jeunes. Pour ce week-end où vous allez faire chauffer votre cerveau, comptez 5€, ce qui permettra à Homo Ecolorictus de prendre en charge les repas pour vous.

Au cas où, ça peut toujours servir, on vous laisse l’event Facebook.